Les points à analyser avant de choisir entre une démarche de conception en mobile first, responsive, RDW adaptatif
07/09/2021

Comment choisir entre mobile first, responsive design et RDW adaptatif ?

Le mobile first, le responsive design et le design adaptatif sont des approches de conception qui visent à optimiser la flexibilité d’un site web pour s’adapter convenablement à toutes les résolutions d’écran. A cet effet, les composants UI et les blocs de contenu peuvent apparaître ou disparaître et leur taille peut varier en fonction de l’écran cible.

 

Puisque l’internet mobile s’incruste dans les habitudes de consommation des clients, il devient obligatoire d’optimiser votre site pour le mobile tout en choisissant la bonne démarche en vigueur. Voici quelques conseils pour établir le bon choix !

Qu’est-ce que le mobile First ?

Le mobile First (amélioration progressive ou progressive advancement) consiste à commencer le processus de conception par un design et des prototypes dédiés aux plus petits écrans. Cela dans le but d’assurer une excellente expérience utilisateur (UX) aux mobinautes, dont le nombre est en train de croître de façon exponentielle (5,27 milliards de mobinautes en 2021). 

 

Il s’agit d’une approche de conception pour mobile qui se concentre en premier lieu sur le mobile et à étendre le design, au cours de l’avancement du projet, pour l’adapter à des écrans larges. Cette mise à l’échelle est délicate, par contre, est plus facile à mettre en œuvre que le responsive design, qui consiste à commencer par la conception pour desktop.

 

L’amélioration progressive du design mobile offre plus de confort aux designers et aux développeurs dans leur travail. En effet, il est plus pertinent de commencer par la mise en œuvre des solutions adéquates aux contraintes techniques des petites résolutions. Par la suite, il sera plus facile de développer la conception mobile pour toucher des résolutions plus grandes. 

Pourquoi le mobile First Design est-il important ?

Le Mobile First Design facilite considérablement le processus de conception, en ajoutant des règles et des conditions à mesure de la progression dans la conception, au lieu d’y retrancher des éléments pour l’aligner sur les restrictions de l’appareil mobile. 

 

L’internet mobile est un phénomène qui envahit progressivement et rapidement les habitudes des utilisateurs. Plusieurs internautes se transforment en mobinautes et préfèrent la navigation mobile par rapport à la navigation classique. 

 

Notamment, 66,6 % de la population mondiale utilise le mobile pour effectuer diverses tâches : achat en ligne, connexion aux réseaux sociaux, consultation des e-mails, etc. Cela explique le temps considérable que les mobinautes investissent pour la connexion mobile, qui est estimé à 4h10 en moyenne. 

 

A noter que l’utilisation des applications mobiles occupe une place prépondérante dans le temps passé par les mobinautes sur leurs téléphones, avec un pourcentage de 92 % d’utilisateurs.


Tous ces arguments affirment l’importance d’accorder une attention particulière à la conception d’un site mobile-friendly. En effet, les mobinautes s’attendent à une application mobile qui leur assure une expérience de navigation riche et fluide, permettant de faciliter leurs tâches quotidiennes.

Qu’est-ce que le Responsive Web Design (RWD) ?

Le Responsive Web Design est une approche de conception qui vise à concevoir des interfaces utilisateur qui s’adaptent aux différentes résolutions et orientations du terminal cible. 

 

A l’inverse du mobile First, le RWD adaptatif (responsive degradation ou graceful degradation) consiste à partir d’une conception pour l’écran d’un ordinateur de bureau pour l’ajuster par la suite à l’écran d’un terminal mobile. 

 

L’approche Responsive Design se base sur un design flexible qui inclut des CSS media queries (les directives de gestion dynamique des feuilles de style), des scripts, des grilles de mise en page fluides et des images flexibles, permettant d’ajuster automatiquement le rendu de l’interface homme-machine à l’environnement d’affichage de destination. Cela épargne aux designers et aux développeurs de créer une version sur mesure pour chaque site et son application associée.

 

Notamment, les images fluides s’ajustent automatiquement à la résolution de l’écran cible, ce qui évite de biaiser le rendu d’une interface IHM et de s’afficher de manière aberrante lors du passage d’un desktop à un terminal mobile (ou l’inverse). Cela évite à l’utilisateur d’effectuer un effort supplémentaire pour redimensionner la taille de l’image et l’adapter à son écran.

 

La conception flexible permet une transition plus souple entre les modes d’affichage landscape et portrait. Elle assure aussi un affichage correct sur un écran d’un desktop ou d’un appareil mobile. En guise d’illustration, il est possible de paramétrer la visibilité d’un élément UI (un bouton, une image, un texte, etc), de façon à l’afficher en mode ordinateur et le cacher sur l’écran d’un Smartphone.

 

Le RWD emploie des breakpoints (points d’arrêt) pour définir les règles d’ajustements des composants UI et des blocs de contenus en fonction de la résolution du terminal visé.

Pourquoi le Responsive Design est-il important ?

L’importance de la conception Responsive Design devient de plus en plus critique avec le développement croissant des différentes variantes d’écrans. Entre iPhone, iPad, tablette, Notebook, TV connectée, Smartphones avec différentes résolutions, il est devenu indispensable d’optimiser votre stratégie de design, afin de prendre en considération ces différentes tailles d’écran.

 

Notamment, le zoom, le défilement et le redimensionnement constituent des manipulations fastidieuses qui occasionnent une charge de travail supplémentaire chez l’utilisateur, pour régler l’affichage selon les paramètres de son écran. Cela engendre un sentiment de frustration chez ce dernier et réduit sa satisfaction et son engagement envers votre produit numérique.

 

Le Responsive Web Design est la solution adaptée pour rationaliser le temps et le coût de conception et de développement d’un site flexible. Grâce à cette approche, le développeur peut implémenter un seul code, avec les différentes déclinaisons de résolution d’écran, pour s’aligner sur les différents terminaux.  

 

La responsivité représente aussi un critère d’envergure dans le référencement naturel des sites web et leur classement sur les résultats de recherche. 

 

A titre d’information, la notion de responsive design est souvent confondue avec le design adaptatif. Toutefois, ces 2 notions présentent une légère différence, que nous allons découvrir dans ce qui suit.

Le design adaptatif (Responsive Web Design Adaptatif)

Le design adaptatif est une variante du responsive design. A l’instar du RWD, cette approche permet d’afficher un site web, selon la résolution de l’appareil cible : téléphone, tablette ou desktop avec un grand ou un petit écran. 

 

Avec le design adaptatif, il est possible que l’interface graphique devienne désagréable, suite au redimensionnement de la taille de la fenêtre du navigateur. Néanmoins, ce cas ne se pose pas avec le RWD, qui assure une expérience de navigation cohérente sur tous les appareils.

Les critères à considérer avant de choisir entre mobile first ou RDW

Le public cible visé

L’analyse des besoins et des usages du public cible est un facteur très important dans le choix de la démarche de conception à adopter. Il est essentiel de consacrer du temps et un budget pour réaliser des sondages et des enquêtes et recueillir des informations valorisantes pour approfondir votre connaissance client. 

 

Si vous vous adressez à un segment d’utilisateurs jeunes, ou qui sont souvent en déplacement, ou tout simplement, qui sont accros aux appareils mobiles, dans ces cas, vous avez tout intérêt à choisir l’approche mobile first.

 

Néanmoins, si vous ciblez des utilisateurs qui utilisent fréquemment des ordinateurs de bureau, notamment dans certaines organisations ou des usagers relativement âgés qui sont attachés à leurs desktops, à ce compte là, vous pouvez adopter la démarche RWD.

 

Le responsive design est recommandé pour le public des entreprises B2B. Ces structures sollicitent souvent un contenu informatif et bien structuré, qui soit accessible parfaitement à partir de l’écran d’un ordinateur de bureau ou portable. 

 

Vous pouvez identifier le profil des visiteurs qui consultent votre site internet, par le biais de Google Analytics. Cet outil vous fournit des informations utiles sur le support utilisé pour consulter votre dispositif numérique, leurs comportements, leur provenance, etc.

 

Les données issues de Google Analytics vous éclairent sur la meilleure démarche de conception à employer pour concevoir un site adaptatif qui répond aux besoins de la cible visée.

Les usages

Le contexte d’usage de votre site ou application définit quelle approche de conception la plus appropriée à vos besoins.

  • Les applications mobiles : l’usage des applications mobiles est en plein essor et il a été favorisé par les confinements imposés par la crise sanitaire de COVID 19. Les contextes d’usage sont très variés :
  • 91% des internautes entre 16 et 64 ans utilisent leurs applications mobiles de chat pour communiquer chaque mois. 
  • 88,4 % des internautes utilisent les applications de médias sociaux.
  • 52,9 % pour les apps des jeux gaming.
  • 69,4 % pour les applications d’achats en ligne.

 

Donc, si vous êtes éditeur d’applications mobiles, vous devez vous concentrer sur une conception mobile First, dans le but de délivrer à vos clients une expérience mobile intéressante.

 

  • La navigation sur mobile : le mobile constitue le premier écran utilisé par les internautes pour naviguer sur internet. 

En effet, 9 internautes sur 10 utilisent leur mobile pour se connecter et passent environ 3h39 h sur leur smartphone. 

 

Face à cette ascension vertigineuse de l’usage des appareils mobiles, il est recommandé d’opter pour la conception mobile first, pour toucher plus de clients potentiels et augmenter la notoriété de votre marque.

 

  • L’e-commerce : ce secteur prospère capte l’intérêt de plusieurs internautes. Environ 77 % des internautes âgés entre 16 et 64 ans effectuent des achats en ligne tous les mois. La vente en ligne a tiré profit de la crise COVID-19 et elle devient un canal de vente incontournable chez plusieurs e-commerçants :
  • L’industrie de mode & Beauté B2C a réalisé un chiffre d’affaires (CA) de 665 milliards de dollars en 2020.
  • L’industrie de voyage a réalisé un CA de 593 milliards de dollars en 2020.
  • L’industrie DIY et loisirs a réalisé un CA de 525 milliards de dollars en 2020.

 

Donc, si vous envisagez de créer une boutique en ligne, orientez-vous vers une démarche mobile First. Cette approche vous permet de développer votre trafic, élargir le périmètre de vos clients cibles et augmenter votre chiffre d’affaires.   

Le contenu

Le mobile first est une approche basée sur le contenu. En effet, le mobile présente plus de contraintes, telle que la taille restreinte de l’écran, la limitation de la bande passante et de la navigation, etc. Il est donc indispensable de prendre en considération ces paramètres pour créer un contenu de qualité.

 

Le contenu doit être soigneusement développé pour pouvoir capter l’intérêt du mobinaute. A cet effet, il doit être concis et clair et facilement compréhensible. Toutefois, dans certains cas, les mobinautes attendent un contenu différent de celui affiché aux utilisateurs des desktops. Dans ce cas, il est intéressant de créer des scénarios utilisateur et de les valider avec vos clients, avant de développer votre contenu, afin de l’adapter en fonction du contexte d’usage.

 

A noter que si le contenu de votre site est volumineux, il est recommandé de déployer l’approche responsive design. De ce fait, vous pouvez organiser proprement vos blocs de contenus d’abord sur un écran large, puis les affiner pour les aligner sur les écrans des terminaux mobiles.

Les tests utilisateurs

Les test de votre site ou application par des utilisateurs réels vous permet de comprendre : 

  • avec quel support votre client se met à l’aise (desktop ou mobile).
  • Les points de blocage dans les versions RWD et mobile first. Cela vous oriente vers la meilleure approche de conception qui permet de réduire votre dette technique et éviter plusieurs erreurs qui peuvent nuire à l’UX de votre dispositif digital.

Mot de la fin

Face à la transformation digitale éminente, les démarches de conception mobile First et responsive design gagnent de plus en plus d’importance. Ces approches de design permettent de créer des interfaces digitales adaptatives qui assurent une excellente expérience utilisateur aux internautes et aux mobinautes, quels que soient leurs appareils.  

 

La démarche mobile First gagne du terrain, grâce à l’essor fulgurant de la navigation sur mobile et du nombre de mobinautes à travers le monde. Grâce à cette approche, les UI/UX designers peuvent se concentrer au départ sur les points les plus critiques dans la conception pour mobile. Par la suite, ils peuvent l’enrichir, en toute fluidité, par d’autres fonctionnalités, pour adapter le design de leurs interfaces à des écrans plus larges.

 

Le choix de la meilleure approche de conception d’un site adaptatif dépend de plusieurs critères, tels que le profil des utilisateurs ciblés, le contexte d’usage de votre dispositif, le type de contenu à afficher, etc. 

Un projet ?

Vous avez un projet et vous souhaitez en parler ?
0 articles | 0
Commander
Prix TTC et livraison offerte