05/11/2021

Concevoir une application mobile : les bonnes pratiques UX/UI

Concevoir pour le mobile est devenu dans le monde d’aujourd’hui une priorité et non une option. La pratique du Mobile-First Design (la conception pour le mobile d’abord) permet la définition et la garantie de meilleurs parcours utilisateur, regroupant tous les terminaux de consultation. Prioriser la conception pour le mobile, notamment la conception d’application (web ou mobile) devient une pratique de plus en plus courante. Elle s’explique par le fait que nous vivons dans un monde hyper-connecté, où nos smartphones et tablettes nous suivent partout où l’on va.  

 

Pour les UX Designers, concevoir pour le mobile est un challenge à relever absolument. Avec une vision claire de ses priorités, l’assimilation des bonnes astuces et techniques de mobile design et en effectuant les choix de design adéquats, le défi de concevoir de superbes applications n’a jamais été aussi simplifié.  

 

Zoom sur les bonnes pratiques UX/UI pour le design d’applications mobiles ergonomiques, répondant aux attentes du marché.

Design d’applications mobiles : Les enjeux d’une expérience utilisateur optimale

Selon les statistiques établies par Statista Research Department, le nombre d’applications mobiles disponibles sur le Play Store pour les utilisateurs d’Android s’élève à quelque 3,4 millions d’applications, tandis que l’App Store d’Apple met à la disposition des utilisateurs de la pomme 2,2 millions applications à télécharger sur leurs appareils.
Cet engouement pour la création et l’utilisation des applications mobiles s’explique par le fait que la pénétration mondiale de l’internet mobile a dépassé tous les seuils. En effet, les mobinautes constituent la majorité des utilisateurs internet avec pas moins de 3,5 milliards de personnes.  

 

Devant cette masse d’audience digitale mobile conséquente et en croissance continue, les entreprises se doivent d’accélérer leur présence sur internet et d’optimiser leur e-visibilité sur mobile. En effet, le mobinaute dispose désormais du monde à portée de main. Le smartphone est considéré comme la continuation naturelle des phalanges de toute personne moderne. De ce fait, l’accès aux entreprises et leurs services se fait en quelques clics, et toute cette masse d’utilisateurs de smartphones et de tablettes peut découvrir votre site web à travers des gestes simplissimes, à tout moment de la journée. 

 

Par conséquent, les professionnels du design sont face à une réalité nouvelle. La norme a basculé vers une conception axée sur le mobile, si ce n’est mobile-first (mobile d’abord).
Il ne s’agit plus d’estimer si concevoir pour les mobinautes est nécessaire, mais bel et bien de penser à rendre l’expérience utilisateur sur mobile aussi  plaisante qu’efficace. La nécessité de concevoir des applications mobiles est une question qui ne se pose même plus, étant donné que la présence et la visibilité sur l’internet mobile sont devenues inévitables. Mais la visibilité sur mobile ne suffit pas, elle doit être impérativement couplée au design d’une expérience utilisateur optimale. D’ailleurs, la multitude des applications et sites mobiles font que le mobinaute ira sans remords chercher chez vos concurrents si vous lui offrez une conception UX/UI mobile en dessous de ses attentes (toujours grandissantes).

 

Face à cette réalité, les UX/UI designers font face à de nouveaux défis, propres au monde de la conception mobile. Par le fait, les concepteurs sont actuellement mis au défi d’adapter un flux d’informations énorme sur des terminaux d’affichage beaucoup plus petits que les écrans d’ordinateurs. En plus de cela, ils doivent suivre et savoir adapter leurs conceptions sur les nombreuses déclinaisons d’affichage et les structures d’appareils mobiles qui émergent constamment sur le marché (c’est-à-dire les écrans incurvés, les écrans à encoche, les écrans coulissants, les écrans pliables etc.). De surcroît, les utilisateurs du mobile ne sont pas uniquement hyper-connectés, ils sont également de plus en plus exigeants par rapport à l’expérience qu’on leur offre. Le challenge est alors de savoir adapter la technologie de la conception mobile aux besoins et exigences toujours en crescendo des utilisateurs. Les UX/UI designers sont en présence d’une audience hantée par la rapidité (en moyenne, les mobinautes ne dépassent pas 3 secondes de temps d’attente pour le chargement), par la fluidité et la clarté du design. 

 

Néanmoins, loin de nous l’idée d’insinuer que ces défis sont impossibles à relever. Une bonne conception sur mobile offrant une bonne expérience utilisateur demeure tout à fait possible et réalisable, malgré les multitudes d’appareils mobiles et les différentes tailles d’écran sur le marché.

Que signifie concevoir pour le mobile ?

Le design mobile, c’est la conception de solutions pour des utilisateurs modernes, de plus en plus mobiles. Ce type de conception vise à répondre aux nouveaux besoins émergents des utilisateurs ainsi qu’aux multiples progrès technologiques. Concevoir pour le mobile consiste à penser, créer et optimiser des versions mobiles d’un site web ou d’une application, destinées à être opérationnels sur les différentes panoplies de terminaux du type Smartphone et tablette.

 

Cependant, concevoir pour le mobile ne tient pas compte uniquement de la faisabilité technique. Il s’agit surtout et avant tout de garantir une expérience utilisateur agréable et concluante. Pour ce faire, les concepteurs UX doivent garder en tête que les mobinautes ne se servent plus de leur appareils mobiles pour téléphoner ou travailler. Désormais les solutions mobiles sont destinées à nous accompagner sur tous les aspects de notre vie; elles nous sont utiles pour nous déplacer, faire nos courses, offrir des cadeaux, réserver nos hôtels et billets d’avions, nous divertir, contrôler nos maisons, commander à manger, surveiller notre santé… Dans le but de répondre à tous les besoins de l’utilisateur moderne, le nombre d’applications prolifèrent de jour en jour, ne faisant qu’exacerber la concurrence entre les différents acteurs. 

 

De surcroît, les UX Designers doivent s’adapter et faire face aux nombreuses transformations technologiques dans le domaine de la téléphonie mobile. Comme tenir compte de la disponibilité désormais conséquentes des “wide display” (ratio de 18:9), qui offrent de nouvelles possibilités en termes d’interaction et d’affichage de contenu. Il peut aussi s’agir des nouvelles technologies d’identification de l’utilisateur; comme la reconnaissance faciale, le touch ID, la reconnaissance vocale, ou la double authentification, etc. Ainsi, la simplification ou l‘abréviation des parcours d’authentification deviennent un enjeu de rétention et de fidélisation des utilisateurs à prendre en compte par les concepteurs d’applications mobiles. 

Ces exemples ne font que mettre l’accent sur l’importance de suivre les évolutions technologiques pour tout UI/UX designer mobile. 

 

La dépendance des utilisateurs au mobiles et leurs besoins croissants, la multiplication des transformations technologiques, l’importance de la simplification des parcours d’authentification et la prise en compte de la localisation géographique pour l’affinement des résultats…
Toutes ces variables peuvent sembler accablantes pour les UX et UI designers. Il est possible de ne plus savoir où donner de la tête afin de concevoir des applications mobiles agréables et irréprochables tant sur le plan UX que UI. 

Cette liste de bonnes pratiques (non exhaustive) vient à la rescousse de tout designer mobile en herbe ou souhaitant se rafraîchir la mémoire. Elle servira à mieux éclairer votre lanterne concernant les must-do pour la conception d’applications mobiles.

Conception d’application mobile: 6 bonnes pratiques à retenir

  • Simplification de l’authentification

La fin est proche pour l’ère du mot de passe oublié ou trop facile à deviner (risque d’usurpation de données personnelles, de piratage…). Les designers pour le mobile sont amenés à préconiser l’usage des technologies de reconnaissance biométriques telles que le Touch ID, le FaceID ou la double authentification Google.
Cette méthode de simplification de l’authentification est à même d’améliorer le parcours utilisateur et sa transparence, tout en garantissant des niveaux de sécurité optimum. 

 

  • Utilisation des animations pour une attente agréable

La rapidité de chargement est un point crucial pour une expérience utilisateur réussie. Les lenteurs pouvant survenir pour diverses raisons (problèmes de connectivités, complexité du back…), les designers UX disposent de la solution afin de transformer la frustration de l’attente de en un moment positif pour le parcours utilisateur. Les animations sont un moyen subtil mais efficace pour distraire l’utilisateur et rendre son attente agréable lors du chargement de l’application. 

 

  • Personnalisation de l’interface

Le sur mesure est inégalable pour garantir la satisfaction de l’utilisateur de toute application mobile. Le seul hic, c’est qu’une application est destinée à un large spectre d’utilisateurs, des milliers d’individus de toutes les franges de la société. Les UI et UX designers ne peuvent qu’être d’accord sur le fait qu’offrir la même expérience à l’ensemble de son audience digitale mobile est une fausse bonne idée.

 

Ainsi, il est impératif de permettre la personnalisation de l’interface, afin que l’utilisateur puisse l’adapter à ses besoins et préférences. Afin de conquérir vos utilisateurs, l’apprentissage progressif de leur comportement, préférences et habitudes est de mise pour leur proposer un contenu plaisant, adéquat, pertinent et exploitable. 

 

Ceci ne peut que garantir un meilleur taux de rétention ainsi que l’excellence de votre UX et de votre marque en général. 

 

  • Conception pour l’usage à une seule main

Pour les designers d’applications mobiles, faciliter l’utilisation de l’interface à une seule main doit être entrer dans les priorités de conception. En effet, Il a été démontré que la grande majorité des mobinautes utilisent leurs smartphones d’une seule main. Ceci est d’autant plus vrai vu que la taille des écrans devient de plus en plus grande. 

 

Il est à considérer que 49% des individus utilisent leur smartphone à une main (mais le nombre augmente considérablement quand l’utilisateur est pressé ou se déplace), 36% utilisent une main et supportent le smartphone de l’autre, 15% utilisent deux mains). Face à ces données,  les designers peuvent tout simplement recourir à des UI/UX Design Patterns (modèles de conception) déjà établis et convenus, solutionnant cette problématique. Le recours aux Patterns de conception pourra garantir une meilleure intuitivité de l’application et une facilité d’utilisation à une seule main. 

 

A titre d’exemple, il est désormais convenu que les zones d’interaction basse sont à privilégier. Il est plus difficile d’atteindre le haut de son écran avec le doigt lors de l’utilisation à une seule main. Désormais, les designers sont mandatés de placer la zone de l’interaction sur la partie inférieure de l’écran, qui se révèle être une optimisation UI/UX importante. 

 

  • Employer les listes augmentées

Afin de garantir un affichage clair et cohérent et concis des listes de contenus, la bonne pratique UX/UI consiste à se servir des listes augmentées. 

 

Sur le menu principal, on vient mettre en place des raccourcis vers des fonctionnalités annexes. Ainsi, les listes de contenus deviennent le support de différents raccourcis, très utiles pour l’optimisation du parcours et de la qualité d’interaction.

 

  • Adopter le borderless UI

Concevoir une application mobile en une seule page est LA manière de procéder. La prolifération des smartphones sans contours rend la navigation multi-écrans obsolète.
Les UI/UX designers soucieux d’offrir une navigation sans coupures ni ruptures aux utilisateurs doivent se débarrasser des systèmes de conception en grille et multi-pages. 

 

L’adoption du Borderless UI rend l’expérience de navigation riche, immersive et ininterrompue, étant donné que l’utilisateur n’aura plus à jongler entre différentes pages. De ce fait, le designer n’aura qu’à concevoir l’interface sur un seul écran, tout en structurant adéquatement et au fur et à mesure les éléments de l’interface lors de l’utilisation. 

 

A noter : 

Les bonnes pratiques concernant le design d’une application mobile sont loin de se limiter à celles susmentionnées, et peuvent également inclure l’utilisation de gestures, les gratifications de l’utilisateur, la préconisation du Humane Design et la nécessité d’intégrer l’application à un écosystème (OS).

 

Dans tous les cas, ces bonnes pratiques sont un guide non exhaustif aux UI/UX designers. Toutefois, il faut garder  en tête qu’elles ne remplacent pas les tests d’utilisabilité. Faites donc des tests utilisateurs votre allié, car aucune théorie ne pourra remplacer l’avis et les préconisations d’utilisateurs réels.

Conclusion 

La qualité de l’expérience utilisateur et d’une bonne UI d’une application mobile est concomitante à sa réussite. 

 

Une bonne conception UX/UI doit être pensée de manière à assurer la facilité d’utilisation, la possibilité de personnalisation, la fluidité de navigation, le bon zoning, etc.
En effet, ces intégrations optimisent l’expérience et l’engagement des utilisateurs, leur donnant un accès fluide, rapide et sans accrocs aux fonctionnalités clés de l’application.

Un projet ?

Vous avez un projet et vous souhaitez en parler ?
0 articles | 0
Commander
Prix TTC et livraison offerte