10 Tips pour organiser un focus group
14/08/2021

10 Tips pour organiser un focus group

Un focus group, qui se traduit en groupe de discussion en français est une méthode de recherche qualitative. Il réunit un groupe de personnes pour discuter d’un sujet prédéterminé et relever un maximum d’idées et de points de vue afin de gagner diverses opinions.

 

Un focus group peut se révéler très bénéfique pour recueillir des idées innovantes et comparer les avis. 

Si vous cherchez à comprendre ce qu’est un focus group et comment l’organiser haut la main, cet article est fait pour vous.

Qu’est ce qu’un focus group

Définition

Le focus group est un type d’entretien de recherche rassemblant plusieurs personnes qui participent en même temps à une étude qualitative. C’est une bonne méthode de recherche d’informations permettant à un groupe de personnes d’échanger rapidement des opinions. Il faut garder en tête que les groupes de discussion étant basés sur des opinions et non sur des connaissances comportementales.


En présence d’un animateur du focus group qui sera muni d’un guide d’animation structuré et préalablement préparé, le groupe de discussion oeuvre à générer des points de vue personnels sur une thématique spécifique qui seront recueillis et utilisés par la suite.
Ces informations vont être généralisées convenablement selon leur pertinence sur l’ensemble de la  population cible.

 

Un groupe de discussion a pour objectif de faire émerger des données sur des aspects particuliers d’une problématique, fruits de l’interaction entre les personnes qui constituent le groupe. Au sein du groupe, les avis peuvent être concordants ou discordants ce qui permet de relever les accords et désaccords d’un groupe homogène ou hétérogène constitués de différents profils. 

 

A partir des notes et les éléments soulignés, l’UX researcher (enquêteur/modérateur/animateur) aura à arranger et à hiérarchiser les idées générées et à construire une conclusion. Plus une idée est récurrente et plus elle sera pertinente, étant donné qu’elle sera plus représentative de la population cible. 

 

Il existe différentes approches pour mener un focus group. Selon vos besoins, les résultats et les analyses vont dépendre du type choisi mais également de la technique utilisée.

Focus group: types et techniques

Il existe deux types de focus group :

 

  • Le focus group homogène : Il se forme d’un ensemble d’individus au profil similaire (profession, âge, classe sociale,…). Ce type vise à interroger des personnes au statut identique sur un sujet précis. Il est idéal pour que les répondants se sentent plus confiants pour exprimer leurs idées mais aussi pour repérer s’il existe des divergences d’idées sur un sujet précis au sein d’un groupe cible homogène.
  • Le focus group hétérogène : Dans ce type de groupe de discussion, les individus n’ont pas le même profil (différents statuts, âges, situations sociales ou professionnelles). Il vise à relever la diversité des opinions et des points de vue sur un même sujet.

En menant ce type de focus group, il sera plus facile de faire émerger une critique et une variété de points de vue puisque les avis divergent souvent compte tenu de l’hétérogénéité du groupe. L’enquêteur doit veiller à ce que chaque opinion soit entendue, sans laisser certaines idées dominer.

Pour ce qui est des techniques pour organiser un focus group, il en existe également deux:

  • Le focus group par le questionnement : À travers cette technique, on réussit à cerner le point de vue de chaque personne présente à travers le questionnement. Le focus group par questionnement facilite notamment le débat d’opinions (si le groupe est hétérogène) ou l’émergence d’un avis collectif (principalement si le groupe est homogène).

  • Le focus group par l’activité en groupe : Souvent utilisée lors de groupes de discussion d’entreprise, l’activité de groupe permet de faire émerger des données analysables par la suite.L’activité de groupe peut être notamment bénéfique rapprocher une équipe et renforcer ses liens autour de réflexions collectives sur un projet commun.

Quel intérêt pour l’entreprise

L’organisation d’un focus group a plusieurs avantages mais présente aussi ses limites. 


Avantages :

  • Utile pour découvrir ce que les gens pensent d’un sujet, d’un produit ou d’un service particulier. 
  • Aider à générer diverses opinions, des idées novatrices ou des améliorations pour de nouveaux produits ou des fonctionnalités. 
  • Découvrir les thématiques conflictuelles d’un projet.
  • Peu coûteux et facile à organiser.
  • Efficace à rassembler un grand nombre d’idées en un laps de temps limité.
  • Représente un moyen amusant et intéressant d’échanger.

 

En organisant un focus group, il faut tenir compte de certaines de ses limites comme : 

  • Un nombre de questions limité ne dépassant pas un maximum de 10 sujets par heure. 
  • Cet exercice peut s’avérer intimidant pour certaines personnes. 
  • Risque de conflits au sein du groupe.
  • Certaines réponses peuvent s’avérer influencées ou socialement désirables.

10 tips pour réussir un focus group

  • Formuler des objectifs clairs et précis

     

Il est absolument nécessaire lors de la planification d’un groupe de discussion de préparer ses thématiques et ses questions au préalable sous forme de guide d’entretien. Toutefois, l’objectif n’est pas de bombarder les participants de questions avec la conviction que vous obtiendrez un meilleur résultat. 

 

En effet, un focus group est loin d’être un questionnaire verbal ou un interrogatoire, c’est plus un moyen d’offrir aux personnes du groupe du temps et un espace propice pour s’engager pleinement et effectivement dans un débat enrichissant. Cette méthode de recherche est plus qualitative que quantitative, avec pour objectif d’aborder les problèmes ou les questions d’une thématique dans un esprit participatif.

 

Il suffit de concentrer la réflexion autour de questions claires et simples tout en éliminant celles qui sont source de débat inutiles. L’essentiel à ressortir d’un focus group peut se résumer en ces trois questions clés autour desquelles s’articulera le débat: 

  • Que dois-je savoir ?
  • Pourquoi?
  • Dans quel but?

 

  • Choisir les bons participants.

 
Afin de tirer le meilleur parti d’un focus group, il faut s’assurer de regrouper et d’échanger avec les bonnes recrues. Des groupes clairement définis vous permettent, au stade de l’analyse, de dégager des données pertinentes et ciblées. Si vous cherchez une perspicacité infaillible de votre groupe de discussion, misez sur le ciblage de vos participants en délimitant leur profil.

 

Afin de réussir votre ciblage et, dans un deuxième temps votre recrutement, voici une liste de questions capable de vous aider :

  • Avec qui voulons-nous parler et pourquoi ? Le profil socioculturel et les prérequis des personnes adéquates.

 

  • En quoi sont-ils significativement similaires ? Les caractéristiques que les participants devaient partager.

 

  • En quoi sont-ils significativement différents ? les caractéristiques qui doivent être uniques à chacun ou chaque groupe pour qu’ils puissent fournir un point de vue précieux.

 

  • Qui doit être exclu de cette recherche ? Les traits, caractéristiques, comportements, spécificités démographiques, qui ne sont pas pertinents et pourraient fausser les résultats.



Gardez en tête que plus le profil des participants est adéquat, plus les idées seront susceptibles d’être convaincantes. Il est alors bénéfique voire primordial de réfléchir aux types de personnes qui vous concernent le plus avec de procéder au recrutement.


Pour cela, préparer un questionnaire de présélection (verbal ou écrit selon le canal de recrutement). Ce procédé assure que les participants sont exactement ceux qui vous intéressent. En vous référant aux astuces mentionnées précédemment, vous concentrez votre réflexion pour bien rédiger votre formulaire de présélection.

 

  • Réaliser un test d’essai avant la date du focus group

Planifier seul un bon groupe de discussion n’est pas chose aisée.
Des essais informels avec une tierce personne qui vous apporte un appui dans votre démarche et une écoute consentante sont un excellent moyen d’élaborer un guide de discussion réalisable et logique avant de passer en direct.

 

Il est étonnant de constater à quel point certaines idées de recherche sur papier peuvent sembler excellentes, mais ne se traduisent finalement pas aussi bien lors des discussions de la vie réelle. De ce fait, réaliser une session d’essai pilote avant le vrai focus group peut s’avérer essentiel pour vous assurer du bon déroulement de celui-ci.

 

  • Déterminer les éléments importants au focus group

En préparant le focus group, vous aurez la tâche importante de déterminer des éléments de base concernant votre focus group à savoir: 

  • LANGUAGE

Ce qui a du sens pour vous peut ne faire aucun sens pour quelqu’un d’autre. Notre langage professionnel peut intensifier les incompréhensions. Alors, assurez-vous que le langage utilisé est approprié et pleinement compréhensible pour votre public. Adressez vous à vos participants dans des termes qui leur font sens et qui leur sont familiers. Il ne faut pas perdre de vue que vos participants sont novices à votre sujet, évitez donc tout terme/jargon qui pourrait prêter à confusion et les intimider davantage. 

 

Sur un autre plan, les participants ne verront pas les questions écrites et ils vont participer à votre groupe de discussion à tâtons. Il convient alors que vous rédigiez des questions courtes et sans ambiguïté. Chacune doit se concentrer uniquement sur un sujet ou une dimension et qu’on ne peut PAS y répondre par un simple oui ou non.

  • TIMING

Un test vous permet de savoir si le laps de temps de votre focus group sera réellement suffisant pour la conversation. Pour éviter la fatigue des participants, le mieux serait que votre groupe de discussion ne dépasse pas 90 minutes. Alors, avez-vous trop de questions pour ce délai restreint? Mettez-vous trop d’emphase sur un sujet particulier au détriment des autres? 

 

Il est également important de bien prévoir le flux de la conversation en ajustant les transitions. Aussi, ne négligez pas votre communication non verbale (langage corporel, contact visuel et posture) qui est un élément important dans le management d’un groupe.
Finalement, misez tout sur l’écoute active: écoutez bien, soyez attentif et creuser autant que nécessaire. N’oubliez-pas, vos participants sont les personnes les plus fascinantes au monde à ce moment-là.

 

  • Créer une atmosphère positive et un cadre sécurisant

Avant votre focus group assurez-vous de créer une atmosphère accueillante en préparant convenablement votre espace: mettre tous vos outils en place (matériel informatique, outils d’enregistrement…), organiser au mieux et optimiser votre espace, fournir des rafraîchissements et des snacks de haute qualité… 

 

Lorsque votre focus group a lieu, votre principale responsabilité est le bien-être de vos participants. Assurez-vous alors de mettre tout le monde à l’aise, de montrer l’exemple et de donner le tempo avec votre amabilité et votre bienveillance.

Voici quelques repères :

  • Soyez accueillant à l’arrivée de chaque participant.

 

  • Accueillez-les personnellement.

 

  • Remerciez-les d’être venus.

 

  • Donnez à chacun un badge nominatif afin que vous puissiez vous référer les uns aux autres par vos noms.

 

  • Assurez-vous que tout le monde soit à l’aise et détendu avant de commencer. 

 

  • Soyez positif, ouvert d’esprit et intéressé par ce que les participants disent tout au long.

 

  • Ne montrez jamais vos jugements– en paroles ou en langage corporel.

 

  • Garder le contrôle de la session

En tant que modérateur, vous êtes responsable de la gestion de la discussion. C’est l’animateur qui se charge de gérer les conversations et de la orienter, en s’assurant de garder le contrôle face à des participants qui peuvent parfois être trop bavards. Comme mentionné précédemment, le respect du temps est crucial, et il sera parfois vital de réajuster une conversation qui déraille. D’un autre côté, il est également important en tant que modérateur de s’assurer que tous les participants ont leur mot à dire, notamment les plus réservés d’entre eux.

 

  • Éviter les questions suggestives

Même si vous êtes tenté de tester les opinions des participants par rapport à vos propres hypothèses ou celles de votre client (pensez-vous que..?), il ne faut jamais le faire. Ne posez que des questions ouvertes (qui, quoi, quand, où, comment) qui permettent aux participants de développer leurs propres réflexions ou leurs expériences personnelles. 

 

  • Inviter un collègue à être le modérateur « assistant »

Diriger tout seul un groupe de discussion de manière engageante, tout en prenant des notes de haute qualité, est vraiment délicat. Face à des conversations souvent rapides et variées, il est recommandé d’avoir un « assistant » qui pourra vous aider à: vérifier et gérer l’équipement, prendre des notes détaillées de la session, noter tout langage corporel ou indices subtils qui pourraient vous échapper…

 

  • Ne pas assumer que vous comprenez où les participants veulent en venir

Ne manquez pas de vérifier et de demander des détails sur ce que les gens veulent en venir quand ils disent quelque chose, surtout si cela implique un jugement ou un adjectif. En effet, votre propre subjectivité peut vous amener à mal interpréter le topo de l’intervenant.

 

  •  Laisser une impression positive aux participants sur leur expérience

Après une session de débats intensifs, gardez la pêche et remerciez chaudement vos participants. Assurez-leur que c’était une session des plus bénéfiques et invitez-les à participer à vos prochains focus groups ou sessions de tests. Selon l’accord, n’oubliez pas d’offrir les gratifications nécessaires à vos participants.

Conclusion

Le focus group, qui est une méthode de recherche qualitative, est très utile pour la collecte rapide d’informations. Lorsqu’il est bien préparé et que le modérateur suit une démarche adéquate et une attitude positive, les résultats ne peuvent être que concluants pour le passage aux étapes suivantes de la recherche. 

 

Un projet ?

Vous avez un projet et vous souhaitez en parler ?
0 articles | 0
Commander
Prix TTC et livraison offerte