11/12/2020

Atelier d’idéation

L’atelier d’idéation est une technique créative dont le but est de générer plusieurs idées divergentes. Elle permet de signaler les problèmes qui ne sont pas évidents et d’offrir ainsi différentes solutions innovantes.

L’atelier d’idéation est principalement privilégié dans le Design Thinking. Il crée un climat de collaboration convivial qui invite à la cohésion et élimine l’exclusion. En effet, chaque participant peut s’exprimer et défendre sa pensée. Ce qui renforce la motivation de toute l’équipe et les pousse à générer des idées inédites.

Dans cet article, nous allons définir l’atelier d’idéation, expliquer les principales étapes pour le mettre en place et présenter les principales techniques d’idéation.

Qu’est-ce qu’un atelier d’idéation ?

En Design Thinking, la phase d’idéation suit l’étape d’identification du problème. L’atelier d’idéation représente une pépinière d’idées qui stimule l’invention des pensées et contribue à les canaliser, les trier et choisir celles qui conduisent vers des solutions utiles et novatrices.

 

L’objectif de l’atelier d’idéation est de booster le potentiel d’innovation afin de découvrir de nouvelles solutions qui divergent de l’ordinaire, permettant ainsi de créer des opportunités d’optimisation exaltantes.

 

Parmi les conditions essentielles pour la réussite de cet atelier est de laisser libre cours aux idées, sans les sous-estimer, afin d’éviter de nuire à la créativité.

 

Design Thinking 3/5 : l’idéation – comment produire un maximum d’idées !

Comment organiser un atelier d’idéation ?

Préparation de la séance d’idéation 

Dans l’objectif d’offrir des perspectives de réflexion plus larges et un lot varié d’idées créatives, le responsable de l’organisation de l’atelier d’idéation doit prendre en considération l’importance de constituer un groupe qui rassemble plusieurs compétences et de diverses spécialités. Cela garantit de varier les solutions potentielles et d’éviter ainsi les blocages.

 

Toutefois, il faut éviter de gonfler la taille de l’équipe et d’encombrer le groupe. Cela réduira son efficacité et contraindra la collaboration et la communication entre les participants.

 

Par ailleurs, il faut mettre en place la logistique requise : post-it, stylos, tableaux, logiciels, salle accueillante, etc., afin d’assurer une ambiance confortable aux participants, qui stimule leur créativité et inventivité.

 

Identification du problème 

Cette phase permet de répondre à des questions du genre : “Comment pourrions-nous ?” pour faciliter le lancement de la séance de brainstorming.

 

Cette étape consiste à définir d’une manière collaborative les objectifs de l’atelier d’idéation et tous les problèmes à traiter. C’est dans le but de partager une vision plus claire sur l’étendue et les limites du thème en question.

 

Génération des idées

Après la définition du problème et l’installation de tous les outils nécessaires pour mener une séance d’idéation, on passe à la phase effective de génération d’idées. 

 

Le but de cette étape est de créer plusieurs pistes de recherche et de favoriser l’imagination et l’idéation collective. Pour ce faire, il existe une panoplie de méthodes de génération d’idées (que nous allons détailler dans la suite de l’article).

 

Sélection des idées 

Après avoir collecté les meilleures idées, il est temps de les discuter afin de converger vers les pensées les plus efficaces. Notamment, en utilisant : 

  • le diagramme d’affinité (ou méthode K) : cette méthode s’applique idéalement sur un lot de 15 idées minimum. Elle consiste à regrouper les pensées en catégories homogènes (et des sous catégories) et à nommer chaque groupe, dans le but d’affiner la sélection.
  • le vote : chaque membre de l’équipe attribue des notes aux idées générées. Les idées ayant obtenu les notes les plus élevées seront adoptées pour la conception des premiers prototypes.

 

Les ateliers d’idéation – Première partie

 

Les ateliers d’idéation – Seconde partie

 

5 techniques de génération d’idées

Le brainstorming 

Le brainstorming est un réflexe inné dans le psychisme humain, qui le pousse à chercher instinctivement des solutions pour résoudre la problématique rencontrée. Par la suite, l’individu fait le tri des idées qui lui viennent à l’esprit afin de sélectionner la meilleure.

En faisant une projection sur l’atelier d’idéation, le brainstorming (appelé aussi remue-méninges ou encore tempête d’idées), consiste à rassembler le maximum d’idées dans un court délai. 

 

Lors d’un atelier de brainstorming, il est recommandé d’utiliser des post-it et de mettre ses pensées sur ces bouts de papier en couleur, afin de mieux les classer et les interpréter.

 

Par la suite, toutes ces idées sont débattues afin de garder celles qui sont les plus adaptées à la situation en question. 

 

Le brainstorming comprend 2 phases : la première est la phase de divergence, pendant laquelle les participants fouillent leur cerveau pour dégager des idées hétérogènes, qui diffèrent d’un individu à un autre. La deuxième phase est la convergence, elle consiste à converger vers moins de pensées, qui sont plus homogènes.

 

On distingue 2 types de brainstorming :

  • direct : c’est le type le plus populaire. Il repose sur la constitution d’un grand lot d’idées, qui sont critiquées par la suite, pour en tirer les plus pertinentes.
  • inversé : c’est le type inverse du brainstorming direct et consiste à commencer par l’identification des causes du problème et à déduire par la suite des solutions à ce dernier. 

 

SIX-TO-ONE 

Le six-to-one est un atelier de co-conception participatif qui vise à produire 6 propositions différentes pour des croquis (réalisés idéalement sur des post-it) concernant la conception d’une interface web, dans un délai déterminé.

 

A l’issue du temps consacré au dessin, les croquis sont regroupés et chaque participant décrit les solutions qu’il a dessinées. A la fin de l’atelier, l’animateur se charge de sélectionner les croquis les plus adaptés aux objectifs de conception et de justifier les raisons de rejet de certains dessins. 

 

Brainwriting 

Le brainwriting (la méthode 6-3-5) est la variante écrite du brainstorming. Cet atelier comprend des groupes, dont chacun est constitué de 6 participants. Après l’identification du problème, chacun écrit ses pensées sur un papier, à l’ordre de 3 idées et dans un délai de 5 minutes. Puis, il passe la feuille à son voisin de table. 

 

Le voisin consulte les propositions de son antécédent et note respectivement ses 3 idées sur le même papier et ainsi de suite. Ses pensées peuvent être des déclinaisons des idées précédentes ou de nouvelles idées totalement différentes. Cette tâche est répétée jusqu’à ce que le papier revienne à la première personne qui a commencé l’idéation.

 

Cette technique est facile à mettre en œuvre et il ne nécessite pas la présence d’un modérateur. Aussi, elle se révèle plus pertinente que le brainstorming, puisqu’elle fait participer tous les participants dans la session d’idéation (ce qui n’est pas toujours le cas avec le brainstorming).

 

Brainwriting Technique

Group passing

Le groupe passing convient aux ateliers d’idéation de petite taille. Il s’apparente dans sa forme à la technique de brainwriting. Dans le fond, il se diffère de celle-ci sur la base de la nature des idées proposées. 

 

Le premier participant note ces idées sur la feuille et la vire vers son voisin. Ce dernier les lit et propose des alternatives qui développent et enrichissent les idées précédentes et ainsi de suite. Ce processus est répété jusqu’à ce que la feuille rejoigne le premier participant.

 

Speed Boat 

Le Speed Boat est une méthode agile qui représente une schématisation de l’état actuel et futur de la situation à analyser, sous forme d’une métaphore de bateau, composée de : 

  • un bateau : il désigne le contexte qui renferme les acteurs du projet (qui sont les participants) et le thème de l’idéation, par exemple la refonte d’un site web.
  • des marins : qui représentent les participants. Chacun d’eux est invité à préciser son rôle dans ce projet. 
  • un port de départ : qui identifie l’existant et l’état des lieux du projet.
  • un port d’arrivée : qui désigne les objectifs à atteindre : diminuer le taux de rebond, augmenter le trafic du site, etc.
  • les ancres : elles représentent les obstacles qui freinent la navigation du bateau. Dans la situation réelle, ce sont les points de blocage qui entravent le bon parcours du projet.
  • les propulseurs qui facilitent la navigation du bateau : Dans la situation réelle, ils représentent les facteurs accélérateurs de la progression du projet.
  • des îles : elles désignent des stations de co-construction permettant de favoriser la réflexion collective de l’équipe sur l’état du projet, afin d’identifier les options d’optimisation, les points de frictions, etc.    

 

Le Speed Boat (dit également bateau agile) est une technique souple et facile à mettre en œuvre, que ce soit en utilisant des supports papiers ou numériques. Cet atelier commence par une session de brainstorming. 

 

Les idées générées lors du brainstorming sont mises en valeur, notamment en les représentant sur un support visuel, afin de faciliter le débat.

 

Speed Boat – Retrospective Agile Scrum

Les cartes UX : pour réussir son atelier d’idéation

Les cartes UX constituent des outils performants pour structurer les idées et visualiser les relations entre ces dernières d’une manière plus éloquente. 

 

La carte UX peut inclure des couleurs, des images, des symboles et des textes qui facilitent et simplifient la compréhension des concepts analysés. Cette fluidité favorise l’innovation, développe la créativité et stimule la génération d’idées.

 

Ce moyen ludique consolide la collaboration entre les participants et les réunit autour d’une vision plus claire sur les solutions potentielles à adopter. Ce qui aide considérablement à converger plus rapidement vers les idées les plus intéressantes.

 

Nous vous présentons des cartes UX polyvalentes, réparties sur 5 familles : analyse, atelier créatif, conception et évaluation. Elles vous aideront à démystifier le thème abordé d’une manière plus aisée. 

Conclusion 

L’atelier d’idéation fait intervenir plusieurs participants appartenant à différentes disciplines, afin de fédérer plusieurs compétences autour d’un seul objectif. 

Cet atelier est une technique puissante pour renforcer la cohésion d’équipe et stimuler son potentiel créatif. Cela permet de générer plusieurs idées innovantes qui convergent vers des solutions centrées sur l’utilisateur.

L’implémentation de ces solutions est devenue plus facile grâce au développement des outils de wireframing et de prototypage efficaces comme : mockups et sketch.

 

Un projet ?

Vous avez besoin d'un accompagnement pour mettre en place des ateliers d'idéation ?
0 articles | 0
Commander
Prix TTC et livraison offerte