Qu'est ce qu'une bonne UX selon Google
10/05/2021

Qu’est ce qu’une bonne UX selon Google ?

Google est constamment investi dans l’amélioration des résultats de recherches. L’objectif du moteur de recherche est d’offrir le meilleur contenu à chaque requête qu’il reçoit. Dans cette optique, l’UX des pages web gagne en importance pour les équipes Google, c’est pourquoi l’expérience utilisateur et les performances Web sont au centre du prochain algorithme de Google. 

 

L’expérience utilisateur est primordiale pour garantir le succès et la pérennité d’un site web et de toute interface digitale. Saviez-vous que 88% des utilisateurs éprouvant une mauvaise expérience utilisateur sur un site ne reviendront pas ? Et que 68% des internautes quittent directement un site s’ils sont confrontés à une mauvaise expérience utilisateur, sans même prendre le temps de s’intéresser au contenu. 

L’UX selon Google

Une bonne expérience UX doit répondre aux besoins de l’utilisateur en lui étant utile et facile d’utilisation. Il est aussi nécessaire que l’utilisateur prenne plaisir à interagir avec l’interface.

 

L’eXpérience Utilisateur (UX) est la globalité de l’interaction de l’utilisateur qui s’appuie aussi bien sur l’utilisabilité d’une interface que sur l’impact émotionnel ressenti. Une bonne ergonomie (facilité et fluidité d’usage) combinée à la satisfaction de l’utilisation sont les fondements d’une “bonne UX”. 

 

Les meilleurs retours lors des tests d’utilisabilité,  c’est quand les utilisateurs n’ont pas du tout pensé à l’interface lors de l’interaction. Une interface avec une bonne UX est celle qui s’utilise sans être pensée. Une interface réussie on l’utilise, c’est tout.

 

Afin de s’en assurer, il est possible de tester la qualité de son interface dans un environnement restreint, en utilisant les méthodes UX

 

Mais lorsque votre site est sur internet, Google a des critères précis et des moyens divers pour analyser et mesurer l’UX de votre site. Ainsi, le moteur de recherche déploie divers moyens pour quantifier cette notion d’une bonne UX.
Dès lors, c’est le test dans le monde réel qui va déterminer si l’expérience utilisateur est satisfaisante et réussie. Si c’est le cas, votre site web sera référencé, et mieux classé dans l’index Google. Rien que pour cela, il est primordial de bien soigner votre UX et de l’améliorer selon les critères clairs et précis établis par le moteur de recherche le plus utilisé au monde. 

 

La qualité des résultats de recherche est fondamentale pour Google, qui a pour principal intérêt de montrer aux internautes le meilleur de ce que le Web peut offrir. Le moteur de recherche s’est donné pour mission de répondre le mieux possible aux recherches des internautes, non seulement à travers un contenu pertinent qui résout les questions des utilisateurs, mais de le faire en garantissant une expérience utilisateur optimale.

L’UX, moteur des nouveaux algorithmes Google

L’UX des sites web est loin d’être un nouveau facteur pour la réussite sur Google. En 2009 déjà, les équipes ont mis l’accent sur l’importance de l’expérience utilisateur en introduisant l’outil Pagespeed: “Chez Google, nous nous concentrons constamment sur la vitesse; nous pensons qu’un chargement et un affichage plus rapide des sites web  améliore l’expérience de l’utilisateur…”

 

Depuis, les algorithmes de Google ne cessent de se développer et d’être mis à jour, et sont devenus plus sophistiqués et plus pointus; l’UX est alors devenu un signal de plus en plus important pour le moteur de recherche.

 

Dernièrement, Google a été très clair concernant le rôle majeur que jouera désormais une bonne expérience utilisateur: “Les nouveaux algorithmes de référencement en 2021 risquent de chambouler les classements, avec l’expérience utilisateur et les performances web comme nouveaux critères”. Les nouvelles mises à jour déployant les nouveaux indicateurs, signaux et consignes seront introduites au fur et à mesure à partir de la mi-Mai 2021.


Les propriétaires de sites doivent se concentrer lors de l’optimisation de l’expérience utilisateur sur les trois nouvelles mesures annoncées par Google, regroupées dans ce qu’il a appelé le “Core Web Vitals”. Combiné aux autres métriques et signaux UX déjà existants de Google, il vise à mesurer l’UX globale d’une page web donnée. 

Quelles métriques Google pour mesurer l'UX ?

Introduction au Core Web Vitals

Techniquement, le Core Web Vitals se définit comme un moyen de mesure de l’expérience utilisateur telle qu’elle est vécue et perçue par les utilisateurs. Ce sont les besoins UX que tous les sites Web devraient s’efforcer de satisfaire.

 

Google identifie les principaux besoins en matière d’expérience utilisateur à travers ces signaux de référence: la stabilité visuelle, la réactivité et la vitesse d’une page.

 

L’expérience utilisateur sera utilisée comme un facteur de classement des pages sur les SERPs. Dans ce sens, Google souligne que chaque propriétaire de site doit mesurer les Core Web Vitals pour garantir une expérience utilisateur satisfaisante. En utilisant l’approche quantitative de Core Web Vitals, les développeurs peuvent en apprendre davantage sur les performances de l’expérience utilisateur du site, puis prendre les mesures nécessaires en fonction du résultat.

Pour Google, une bonne UX est quantifiable et se fera désormais mesurer avec des métriques claires et précises à savoir:

  • Largest Contentful Paint (LCP)

Mesure et évalue la vitesse et la performance de chargement perçue par l’utilisateur, en se concentrant sur le contenu principal, c’est-à-dire les éléments de contenu les plus grands sur l’écran (vidéo / image / texte). Il est mesuré à l’aide des benchmarks d’expérience utilisateur suivants : 

 

# Bien : Pour les pages web qui se chargent en moins de 2,5 secondes

 

# Besoin d’amélioration : Pour les pages web qui se chargeant entre 2,5 et 4 secondes

 

# Pauvre : Pour les pages web prenant plus de 4 secondes à charger.

 

Pour améliorer le LCP, votre site web doit garantir  : 

  • Un temps de réponse rapides du serveur
  • Un chargement rapide des ressources
  • Moins de CSS / JavaScript bloquant le rendu

 

  • First Input Delay (FID)

Mesure la réactivité et quantifie l’expérience que les utilisateurs ressentent lorsqu’ils essaient d’interagir pour la première fois avec la page (clic, défilement, etc.). Plus cette durée est courte, plus le site est réactif. L’évaluation de la réactivité d’une page web par rapport aux actions des utilisateurs utilisera les benchmarks UX suivants :

 

# Bon : Moins de 100 ms

 

# Besoin d’amélioration : Entre 100 et 300 ms

 

# Mauvais : Plus de 300 ms

 

Les solutions capables d’améliorer le FID sont l’utilisation de moins de JavaScript ou l’optimisation du code.

 

  • Cumulative Layout Shift (CLS)

Mesure la stabilité visuelle d’une page Web et quantifie le décalage de mise en page inattendu du contenu visuel. Pratiquement, cela se traduit par un changement de position ou un déplacement inattendu des images, boutons, paragraphes, etc. sur la page web quand celle-ci est complètement chargée. Il s’agit alors de Cumulative Layout Shift ou décalage de mise en page cumulatif en français.

 

Le CLS utilise les benchmarks suivants pour déterminer l’expérience utilisateur:

 

# Bon : Moins de 0,1

 

# Besoin d’amélioration : Entre 0,1 et 0,25

 

# Mauvais : Plus de 0,25

 

Pour l’optimisation CLS, il est possible d’inclure des attributs de taille pour les images/vidéos, de ne pas superposer de contenu sur un contenu déjà existant, et/ou d’aérer le contenu et de respecter les marges des différentes sections.

 

Voilà donc les trois métriques les plus importantes pour le moteur de recherche préféré des internautes. Google a expliqué la raison pour laquelle ces éléments sont prioritaires en termes d’évaluation et de mesure UX: 

 

“Toutes ces mesures captent d’importants résultats centrés sur l’utilisateur, qui sont mesurables sur terrain et ont des outils de mesure et de diagnostic de laboratoire équivalents.

 

Par exemple, si Largest Contentful Paint est la métrique de chargement de première ligne, elle dépend également fortement de First Contentful Paint (FCP) et Time to First Byte (TTFB), qui restent essentiels à surveiller et à améliorer.”

Comment mesurer l’UX de son site web avec les outils Google?

Avec une compréhension claire du Core Web Vitals, il est à présent possible d’explorer la manière dont vous pouvez le mesurer et le corriger, et par conséquent mesurer et corriger l’UX de votre site Web. 

 

En effet, pour permettre aux webmasters de suivre la performance de leurs sites et d’apporter les ajustements requis pour optimiser les indicateurs Core Web Vitals, Google a mis à disposition de nombreux outils qu’ils peuvent utiliser pour mesurer les métriques clés et tester leurs sites.
Ils comprennent notamment:

 

  • Search Console

Google Search Console est un outil indispensable pour tout webmaster, responsable ou propriétaire de site web. Il est très utile pour surveiller et gérer des sites web via un dashboard complet et intuitif. 

 

L’outil est doté d’une interface riche en indicateurs utiles qui  permettent de suivre l’état de santé d’un site, et sa performance technique, UX et SEO.

 

Il dispose actuellement d’un nouveau rapport Core Web Vitals destiné à aider les propriétaires et le webmasters à évaluer les pages d’un site entier.


Le rapport identifie les groupes de pages qui nécessitent une attention particulière, en fonction des données réelles générées par le rapport Chrome UX.

 

Avec ce rapport, les URL ne contenant pas une quantité suffisante de données générées seront omises. 

  • Rapport Chrome UX (CrUX)

Ce rapport est un ensemble de données publiques à travers une expérience utilisateur réelle sur des millions de sites Web. En effet, il mesure des données collectées auprès d’utilisateurs réels ayant partagé leurs données de navigation avec Google (données terrain). On est alors loin d’une collecte et mesure de données dans un environnement contrôlé (donnés laboratoire). 

 

Google a récemment mis à jour le rapport avec une nouvelle page de destination Core Web Vitals.

 

De ce fait, en mesurant des données réelles plutôt que des données de laboratoire, le rapport Chrome UX mesure toutes les métriques du Core Web Vitals sur terrain.

  • Extension Web Vitals

C’est une nouvelle extension qui est désormais disponible à l’installation sur Chrome Web Store et est utilisable sur la version desktop de Google Chrome. L’extension fournit une évaluation des trois métriques du Core Web Vitals en temps réel. 

  • Lighthouse

Lighthouse est un outil automatisé et open source utilisé pour améliorer la qualité des sites Web. Il s’exécute sur n’importe quelle page Web, qu’elle soit publique ou nécessitant une authentification. Il est en mesure d’auditer les performances, l’accessibilité, et le référencement naturel d’un site web. 

 

Lighthouse a récemment été mis à jour vers la version 6.0, qui comprend des audits supplémentaires, de nouvelles mesures et un score de performance nouvellement composé.

 

Deux de ces nouvelles mesures récemment ajoutées sont Largest Contentful Paint (LCP) et Cumulative Layout Shift (CLS).

 

Ces mesures sont donc deux des implémentations métriques de Core Web Vitals qui fournissent des informations de diagnostic pour optimiser l’expérience utilisateur.

 

La troisième nouvelle métrique – Temps total de blocage (TBT) – est une mesure corrélée avec du First Input Delay (FID), qui est la dernière métrique Core Web Vitals.

  • Page Speed ​​Insights

C’est un outil qui mesure les performances d’une page Web à la fois sur les ordinateurs de bureau et les appareils mobiles. Après l’analyse, il suggère des actions concrètes à même d’améliorer les performances de la page web à l’UX défaillante.
PageSpeed Insights a été mis à niveau pour utiliser Lighthouse 6.0, ce qui le rend capable de mesurer Core Web Vitals avec les données de laboratoire et de terrain. Les mesures Core Web Vitals sont annotées avec un ruban bleu.

  • Chrome DevTools

Très populaire, cet outil intégré à Chrome est utilisé par les développeurs et marketeurs depuis des années pour analyser et optimiser leurs pages.

 

Il a été mis à jour pour intégrer maintenant les indicateurs Core Web Vitals, et plus spécialement pour permettre de trouver et de résoudre les problèmes d’instabilité visuelle détectés sur une page, qui sont responsables du décalage de mise en page cumulatif (CLS). Vous pouvez accéder à cet outil dans l’onglet performance une fois sur Chrome DevTools.

Conclusion

Google confirme et met en avant l’importance d’une bonne expérience utilisateur pour la réussite de tout site web existant ou en développement. Pour cela, il est des plus nécessaires d’attribuer une attention particulière à l’UX, qui gagne en importance dans les algorithmes et les outils d’audits Google. Avec les nouvelles métriques du Core Web Vitals vous serez en mesure d’améliorer la performance globale de votre site. Si celui-ci présente une bonne expérience UX, couplée à un contenu SEO de qualité, le référencement et le succès de votre site seront garantis.



Un projet ?

Vous avez un projet et vous souhaitez en parler ?
0 articles | 0
Commander
Prix TTC et livraison offerte