16/11/2021

Qu’est-ce que l’UX writing?

L’UX writing est un type d’écriture centrée sur l’UX, qui vise à produire des contenus efficaces et compréhensibles servant à optimiser l’interface et les parcours utilisateurs. 

L’écriture UX a pour mission de rendre les interfaces plus chaleureuses et conviviales, afin que la relation Homme/machine soit plus humanisée.
La discipline, qui est devenue un métier à part entière au cours des dernières années, fait en sorte de rendre les parcours utilisateurs plus agréables et plus accessibles. Tel un artisan, l’UX writer use de ses capacités rédactionnelles et de ses connaissances multiples pour concevoir des contenus adaptés aussi bien à la marque qu’à l’utilisateur. 

 

Pour ce faire, la rédaction UX s’occupe de replacer le langage au cœur des interactions utilisateurs/écrans. 

Introduction à l’UX writing

Définition de l’UX writing

L’UX writing, l’écriture UX ou même la rédaction UX (aussi appelé Content Design), signifie « User Experience Writing » ce qui se traduit en français par “écriture centrée sur l’expérience des utilisateurs” 

 

L’UX Writing mobilise les principes de l’UX design pour les appliquer à l’écriture utilisée aux sein des plateformes digitales (ou les guides utilisateurs). 

 

Il s’agit de la rédaction efficace des textes de l’interface afin d’améliorer l’expérience utilisateur. On entend dire par cela que les rédacteurs UX composent la copie trouvée tout au long d’un produit numérique, faisant en sorte que la navigation des utilisateurs sur le dispositif digital soit la plus fluide et la plus agréable possible. 

Cela inclut le texte sur les boutons, les menus, les étiquettes, les instructions, les chatbots, mais aussi les messages d’erreur, les formulaires, la liste des FAQ, etc. On réfère à tous ces petits morceaux de texte comme étant une microcopie dont l’UX rédacteur se charge de rédiger, en collaborant main dans la main avec l’équipe de design. 

 

L’UX writing est à l’écrit, ce que l’UX/UI design est au visuel : l’art de choisir les mots ou les phrases d’une interface dans le but ultime de rendre la navigation fluide et optimale. 

Pour cela, Il y a, en rédaction UX, l’art et la manière de véhiculer un message , de présenter les informations et de formuler les demandes. Il y a un ton juste à choisir à chaque fois en fonction de l’entreprise représentée, il y également un style, un langage et une démarche à respecter, selon le projet et son orientation. 

L’UX writing bien employé servira in fine à susciter l’engagement de la part de l’utilisateur tout en rendant l’interaction plus humaine. La rédaction UX garantit en même temps à l’interface et à l’utilisateur plus d’ergonomie et d’accessibilité, et ce, par le véhicule unique des mots. 

Point d’histoire: la naissance de l’UX writing: 

Bien avant le monde digital, l’expérience de la lecture était une préoccupation bien existante. Les écrits étant destinés à être lu, le souci d’une expérience de lecture optimale accompagnait les plus grands des auteurs et éditeurs. Ainsi, les formats, les styles, les tons, les lexiques des produits éditoriaux (romans, écrits de presse, magazine, etc) étaient revisités et améliorés au fil du temps afin d’optimiser l’expérience de lecture. Depuis la nuit des temps (et c’est encore le cas aujourd’hui en UX writing), le but d’améliorer l’expérience est de mieux engager le lecteur, de susciter des émotions précises…

 

Les missions, objectifs et valeurs de la rédaction sont bien ancrés dans les pratiques des métiers de l’écriture classique. Leur évolution a suivi le cours du temps et on su se frayer une place dans le monde numérique. Ainsi, le métier de rédacteur UX est nouveau en tant que tel, mais ses principes sont une pratique courante et démocratisée.
Pour ce qui est du monde numérique, la rédaction UX a toujours existé de façon implicite. En effet, l’essor de cette discipline en tant que métier à part entière est relativement récent, mais les tâches étaient toujours bien existantes. Auparavant, les missions relatives à l’UX writing étaient attribuées aux designers ou divisées sur d’autres employés. C’est à partir de l’année 2018 que Google Trends laisse voir une croissance importante dans le nombre d’internautes recherchant « UX Writing » sur le moteur.


Google est le précurseur de cette fonction, étant la première entreprise à avoir créé le poste d’UX writer en 2015. Pour Google, la mission du rédacteur UX est de concevoir en simultané les contenus et les microcopies des interfaces des différents services de la marque. Le tout dans un objectif : garantir la meilleure expérience utilisateur possible en visant la qualité éditoriale. Dans ce sillage, maintes entreprises de toutes envergures s’arment d’UX writers afin d’écrire ou de réécrire au mieux les contenus éditoriaux à visée UX.

Qu'est-ce qu'un UX writer?

Imaginez une interface sans aucune écriture ! Une belle interface reste une coquille vide quand elle n’est pas agrémentée de texte; vide de sens et de raison d’être. C’est exactement ce que serait le monde digital sans UX writers; un canevas dénué de propos et de sens. 

 

A travers ses mots, un writer UX vient adapter à l’utilisateur les messages et leurs tonalités, et lui traduire le travail des designers UI et UX ainsi que l’identité de la marque. En effet, celui-ci va injecter du texte au sein des éléments graphiques, ce qui permettra à l’utilisateur final de se repérer sur l’interface et de la prendre facilement en main. Il va également participer à créer des interactions émotionnelles avec l’utilisateur, afin de le prévenir, l’inciter avec humour ou bienveillance, susciter sa compassion ou sa solidarité, etc. 

Pour abréger, l’UX writer vient mettre les mots adéquats pour décrire, persuader, guider, engager ou émouvoir l’utilisateur. Comme si bien défini par la rédactrice UX pour Google et XboX, Torrey Podmajersky, le rôle de l’UX writer consiste tout simplement à « choisir les mots de l’expérience utilisateur ». 

 

Les UX Writers sont les porte-parole du design de la firme. En rédigeant des textes utiles aux utilisateurs, ils contribuent à façonner l’expérience des produits / services de la marque. Les rédacteurs UX aident les utilisateurs à naviguer au sein de la plateforme pour accomplir leurs tâches. 

Le rôle majeur d’un copywriter UX est de donner le ton du contenu et de le généraliser, tout en s’assurant de sa cohésion sur les différentes plateformes et points de contact. En effet, il fait en sorte d’établir un langage de connexion entre l’entreprise et ses utilisateurs, tout en unifiant la voix de la marque. 

Les rédacteurs ne travaillent pas seuls, mais en collaboration avec les multiples équipes d’UX Design, avec les chefs de produits, les développeurs, les ingénieurs, les marketeurs, etc.  

Qualités d’un UX writer: 

Un rédacteur UX est un spécialiste du contenu qui intervient de différentes façons dans le projet de conception. Pour cela, il doit témoigner de certaines qualités indispensable:

  • Avoir une belle plume : Le rédacteur UX doit élaborer des textes créatifs mais aussi corrects. De ce fait, son vocabulaire, sa grammaire et son orthographe doivent être irréprochables. 
  • Maîtrise du langage UX et du design : L’UX writer a pour mission essentielle de réduire la charge cognitives des interfaces (suivant le principe de ‘less is more’). Pour cela, il est primordial qu’il  sache garder un message concis et clair à la fois. Il doit être également à l’affût du SEO. Dans le même temps, il doit avoir des connaissances en design d’interface et en parcours utilisateur. Ceci lui permettra de se joindre à l’UX designer pour l’optimisation de la conception relative au storytelling, la cohésion du contenu et à l’efficacité globale. 
  • Faire preuve d’empathie : Pour rédiger des contenus adressés à l’optimisation des parcours utilisateurs, l’UX writer doit avoir la capacité d’assimiler l’input des différents parties prenantes (internes et externes). Il doit être en mesure de se placer à la place de l’utilisateur et de cerner ses attentes, tout en étant compréhensif face aux inputs des équipes de design et de marketing, etc.  



Les champs d’action d’un rédacteur UX

Les domaines d’intervention d’un UX writer sont multiples. En apparence, il est responsable de rédiger les parties de textes apparentes sur les boutons, les menus et les messages d’erreurs. Le métier de rédacteur UX va bien au-delà de ces tâches. Il se trouve également responsable des campagnes de mailing, des pages produits, et des notifications push. C’est un artisan des mots, responsable de délivrer une bonne expérience utilisateur pour les plateformes, qui ne viennent plus aujourd’hui avec un guide d’utilisation. C’est l’UX writer qui guide intelligemment l’utilisateur (grâce à certaines techniques) pour aider l’apprentissage implicite et la navigation fluide.

 

En agence, en entreprise ou en libéral, le rédacteur UX intervient également pour :

  • Optimiser le wording pour la conception de contenus incitatifs (mieux guider et influencer l’utilisateurs au sein des parcours)
  • Conduire un benchmark éditorial dans le cadre d’une conception ou d’une refonte digitale
  • Rédiger le contenu d’une landing page mettant en valeur un storytelling cohérent et adapté, avec des textes de qualité.
  • Favoriser le selfcare dans les parcours (ex: Rédiger assidûment les contenus d’une FAQ, mettre en place un contenu de parcours compréhensible)
  • Revoir/rédiger les contenus des fiches produits 
  • Mener un audit éditorial concernant un parcours utilisateur qui sous-performe
  • Définir les partis pris rédactionnels d’un site ou d’une appli
  • Animer des ateliers pour co-construire les contenus d’un site et/ou donner corps au positionnement éditorial
  • Former les autres rédacteurs aux techniques d’écriture UX

Les missions de l’UX writing :

De prime abord, l’UX writing est considéré comme une discipline destinée pour le web. 

Désormais, l’UX englobe toutes les activités qu’une entreprise peut avoir. La rédaction UX étant sous l’égide du User eXperience design, elle suit cette tendance de généralisation.  C’est-à-dire que l’UX writing s’applique actuellement à tous les contenus qu’une entreprise peut produire à destination de ses différents utilisateurs potentiels: clients, prospects, visiteurs de son site Web ou de son application, talents, employés…  

 

Les champs d’action de l’UX writing étant plus élargis, les missions et les enjeux de la discipline ont connu la même tendance. Toutefois, il existe des spécifications centrales et des objectifs primaires régissant la démarche de l’UX writing qui demeurent primordiales et inchangées. Ils s’organisent comme suit:

  • Un objectif marketing : proposer des contenus éditoriaux intéressants, créatifs ou utiles pour les lecteurs et lectrices. Le but est de maximiser l’engagement, les conversions en optimisant l’UX à travers la microcopie. 

 

  • Un enjeu stylistique : écrire de manière tonique et dans des modalités claires et concises. Les textes doivent être faciles à lire et à comprendre. 

 

  • Un critère technique : répondre aux impératifs sémantiques en employant un langage favorisant le référencement naturel (prise en compte du SEO On page).



Les missions de la rédaction axée sur l’expérience utilisateur recouvrent toutes les dimensions langagières qui peuvent participer à l’optimisation de l’UX. Ces dimensions, quand bien traitées en UX writing, vont entrer en synergie et offrir le meilleur parcours utilisateur possible, à travers une qualité éditoriale optimisée

 

Ainsi, l’UX writing peut notamment s’articuler autour de ces dimensions: 

 

  • La dimension lexicale (choisir les bons mots)
  • Le ton de la marque
  • L’appui de la créativité et de l’innovation (à travers les termes et les formulations bien sûr)
  • La structuration de la narration
  • L’argumentation
  • La posture énonciative

Conclusion 

En design, il n’est plus question d’esthétique uniquement, il est aussi (et surtout) question d’utilisabilité et d’ergonomie.

Non pas que le beau ne soit pas inhérent au design, mais le but réel de la discipline est de rendre le service accessible, agréable et facile d’utilisation, en plus d’être esthétiquement plaisant. 

 

En d’autres termes, le design moderne est de plus en plus focalisé sur l’optimisation des produits/services et des parcours utilisateurs, sans négliger l’esthétisme et la beauté. C’est pour cela que l’UX design a le vent en poupe depuis des années, et la conception d’interfaces ne repose plus que sur l’UI design. 

 

En faisant appel aux principes de l’UX design, la rédaction des contenus digitaux a également connu une focalisation sur l’UX. Au lieu de juste rédiger pour combler un vide, les rédacteurs UX font désormais en sorte que l’écriture soit une arme de l’UX design.
Le métier d’UX writer vient penser comment les mots et les contenus éditoriaux peuvent impacter et optimiser les parcours utilisateurs.

Un projet ?

Vous avez un projet et vous souhaitez en parler ?
0 articles | 0
Commander
Prix TTC et livraison offerte