ux researcher
30/11/2021

Comment devenir UX researcher ?

Afin de proposer le meilleur produit et service à vos clients, vous devez apprendre à les connaître pour ainsi définir leurs besoins, leurs attentes et leurs préférences. C’est ce qu’on appelle l’UX research.  

 

En pleine ébullition, cette approche combine méthodologies, outils et une ambition de positionner l’expérience utilisateur à un niveau stratégique.

QU’EST-CE QUE L’UX RESEARCH ?

L’UX Research ou recherche sur l’expérience utilisateur est définie par l’étude des attentes, réticences et comportements d’une population cible envers un produit ou service. Ce processus consiste à déterminer les besoins des utilisateurs d’un site web, d’une application mobile etc. Il regroupe des informations clés pour concevoir une interface la plus adaptée possible aux attentes et besoins des utilisateurs. 

 

Cette étude permet donc d’observer le niveau de facilité et d’aisance qu’ont les utilisateurs lorsqu’ils souhaitent accomplir une tâche, et s’ils arrivent à atteindre leurs objectifs mais aussi la confusion et la frustration que peut ressentir un visiteur lors de son expérience sur votre interface.  

 

Dans des domaines tels que la conception et le développement d’une nouvelle interface, l’UX research vous permet de connaître les obstacles potentiels et les éviter avant même qu’ils puissent physiquement exister. Vous êtes ainsi en mesure de bien conceptualiser vos interfaces et d’éviter de les corriger après des commentaires négatifs des utilisateurs par exemple.

UX RESEARCHER/UX DESIGNER QUELLE DIFFÉRENCE ?

Pendant longtemps, l’UX Designer avait aussi pour mission la recherche. En effet, des entreprises faisaient appel à une même personne pour réaliser la recherche et le design. Or, depuis l’évolution du monde digital, l’UX research est devenu une spécialité non confondue et à part entière. 

 

Bien qu’ils soient fortement liés, l’un va se spécialiser dans la recherche pour permettre à l’autre de proposer la conception la plus adaptée aux utilisateurs.

 

Par définition, l’UX Designer conceptualise grâce aux recherches de l’UX Researcher. L’UX researcher pose les bonnes questions dans le but de connaître les besoins et les comportements des utilisateurs afin que l’équipe UX, réalise une interface la plus adaptée possible.

LE TRAVAIL D’UN UX RESEARCHER C’EST QUOI ?

La principale mission d’un UX researcher est de comprendre l’utilisateur et son utilisation de l’interface. Le début d’un projet UX se fait avec l’UX researcher puisque c’est lui qui va orienter l’équipe vers la conception à l’aide des données qu’il a pu récolter.

L’UX researcher va donc se poser une série de questions essentielles lors du lancement d’un nouveau projet :

  • Quel pourcentage de la population peut-on approcher ? 
  • Combien de segments de la population seront attirés ou non par notre projet? 
  • Quelles en sont les raisons ? 

Pour y répondre, l’UX researcher va faire appel à plusieurs méthodes. 

 

Les méthodes quantitatives

  • Les sondages : Ils permettent de collecter des données directement auprès d’individus. Ils se font à l’écrit, par téléphone mais surtout en ligne pour la grande majorité.
  • Les outils analytics : Ils présentent les statistiques concernant la fréquentation et l’usage de votre interface par les visiteurs. Un des outils les plus utilisés est Google analytics.
  • L’A/B test : C’est une procédure visant à comparer deux versions d’une interface  et mesurer leur impact en termes de performances. 
  • Les heatmaps : Aussi appelées cartes de chaleurs, elle montrent le parcours des utilisateurs à travers un code couleur (zone chaude: forte interaction, zone froide: faible interaction) 
  • L’eye-tracking (via un webcam) : technique visant à étudier le suivi regard du consommateur à travers la webcam ou à l’aide d’un logiciel. Cela permet d’analyser l’attention des utilisateurs. 

Les méthodes qualitatives

  • Les entretiens individuels : Il s’agit d’interviewer un individu pour obtenir des données sur un sujet en particulier. Un entretien peut être directif, semi-directif ou exploratoire. Il se fait généralement en face-à-face ou virtuellement.
  • Les focus groups : Ils permettent d’étudier les réactions d’un ensemble d’individus face à un nouveau produit, concept. 
  • L’eye-tracking (en salle) : la technique reste la même sauf qu’elle est réalisée en salle et non à travers une webcam, c’est une expérience physique. 

 

Échantillon : combien faut-il recruter d’utilisateurs ?

 

La taille de votre échantillon va dépendre de la méthode que vous allez utiliser, qualitative ou quantitative. 

 

Si vous optez pour une approche quantitative, il vous faut généralement constituer un panel entre 300 et 500 personnes. La taille de votre échantillon peut varier selon la configuration d’étude que vous mettez en place.

 

Dans le cas d’une approche qualitative, vous choisirez environ une dizaine de personnes par cible lors de chaque session de travail. L’échantillon varie aussi selon la méthodologie utilisée mais n’a pas besoin d’être représentatif car ce qui est important ce sont les critères de ciblages.

 

L’UX researcher va donc collecter deux types d’informations :

  • Des informations quantitatives : elles correspondent aux données numériques (quantifier les comportements des utilisateurs sous formes de statistiques) -> réponses aux Qui / Quoi
  • Des informations qualitatives : elles correspondent aux données descriptives (les besoins, les problèmes des utilisateurs, les obstacles rencontrés, etc.) -> réponses aux Comment / Pourquoi

L’UX researcher va donc mener une enquête sur son produit/service auprès des utilisateurs pour obtenir toutes sortes d’informations nécessaires pour améliorer son projet. 

Les tests utilisateurs, quelles méthodes apprendre lors d’une formation UX Research ?

Le guerilla testing

 

Cette méthode est une version simplifiée et spontanée des entretiens, elle se met en place dans un lieu public tel qu’une salle d’attente, un parc, un café, etc. ou bien même parfois dans des bureaux

 

Les entretiens semi-directifs

 

Dans cet entretien, l’interviewer mène le débat, il définit les grandes étapes du parcours de l’utilisateur qui lui est libre de ses réponses. Ce sont généralement des questions ouvertes qui lui sont posées.

 

Les tests utilisateurs à distance

 

Plus rapides, moins chers et en conditions réelles, cette méthode présente de nombreux avantages notamment par rapport à la crise mondiale sanitaire que l’on vit aujourd’hui à cause du Covid-19. De plus, ses résultats sont nettement plus réalistes puisqu’aucun facteur ne vient influencer l’utilisateur. 

 

Le test des 5 secondes

 

C’est une méthode qui recueille la première impression que les utilisateurs ont spontanément face à un système, une interface, un site web ou n’importe quel autre produit ou service. C’est l’attention des utilisateurs qui est mise à l’épreuve. C’est un test facile à mettre en place, et peut se faire n’importe où (en présentiel ou à distance).

 

La mission d’un UX Researcher est donc composé de plusieurs tâches : 

  • Définir une stratégie de recherche et des objectifs
  • Organiser un plan de recherche (questionnaires, sondages, etc.?)
  • Recueillir les informations qualitatives et quantitatives à l’aide d’enquêtes de terrain par exemple
  • Analyser les informations collectés et les comportements des utilisateurs
  • Constituer et présenter les résultats obtenus nécessaires à la conception de l’interface 
  • Suivi de la conception aux côtés de l’équipe UX

 

Une étude de recherche prend généralement entre 3 et 6 semaines en respectant les étapes suivantes: 

  1. cadrage
  2. recrutement
  3. terrain d’études
  4. analyses
  5. recommandations UX
  6. présentation des résultats 

Quelles qualités pour un bon ux researcher ?

L’UX researcher doit faire preuve de nombreuses qualités pour comprendre au mieux les comportements, les besoins et les faiblesses des utilisateurs :

 

Esprit d’analyse et de synthèse

 

L’UX researcher doit être capable de comprendre les enjeux d’un projet pour interpréter au mieux les nombreuses et diverses informations qu’il va recueillir au fil de son enquête. 

 

Connaissance approfondie des statistiques

 

Le domaine des statistiques n’est pas un secret pour l’UX researcher. En effet, il doit pouvoir analyser les données récoltées afin de proposer à son équipe des solutions adaptées aux besoins des utilisateurs.

 

Maîtrise du domaine de l’UX, ses outils de recherches et sa conception

 

Le domaine de l’UX est fondamental, l’UX researcher doit avoir connaissance de chaque étape du développement du projet. La maîtrise des outils de recherche UX et des méthodes de conception UX est indispensable pour guider au mieux son équipe et connaître le rôle de chacun. 

 

Connaissances en psychologie cognitive et comportementale

 

Il ne suffit pas à l’UX researcher de simplement collecter des informations. Il doit parvenir à les analyser, les interpréter et établir des conclusions fiables. Tout au long de son enquête et de sa recherche, l’UX researcher va étudier de manière détaillée les comportements mais aussi les différents processus cognitifs des utilisateurs. 

 

Lire à ce sujet : les biais cognitifs

 

Savoir-faire relationnel

 

Pendant le développement du projet, l’UX researcher est en permanence en collaboration avec l’équipe UX. Il doit pouvoir communiquer avec les utilisateurs, les clients, les UX designers, etc. 

 

Un bon UX researcher doit pouvoir faire preuve de toutes sortes de qualités. La créativité est aussi importante dans ce domaine et surtout dans la mise en œuvre des différentes méthodes de recherche.

Quel est le salaire d’un UX researcher ?

La forte croissance du monde digital fait qu’aujourd’hui le métier d’UX researcher est très demandé.

 

En France, le salaire d’un UX researcher varie entre 30 000 et 50 000 euros par an en fonction de l’expérience.

La formation UX Research

Nombreux sont les UX designers qui souhaitent se spécialiser dans l’UX research. Généralement, quand il s’agit d’une formation en UX research, il s’agit d’une formation en alternance avec l’UX design qui sont proposées car comme on l’a vu un peu plus haut, pendant longtemps le travail d’UX researcher faisait partie du métier de l’UX designer. On retrouve donc une formation complète de l’UX research dans un cursus d’UX Design par exemple. Il en existe plusieurs en France. Il y a sur le marché des personnes aux profils variés, n’oublions pas que le domaine de l’UX est pluridisciplinaire. 

 

Les personnes ayant été formés en école de commerce sont aussi amenés à se reconvertir en marketing et/ou communication.

 

Puis il y a les personnes ayant suivi un parcours académique en sciences humaines et sociales, tel que la psychologie par exemple et qui souhaitent se rapprocher du monde digital.

 

Cependant il existe aussi  des formations en ligne pour acquérir des connaissances théoriques de l’UX research, vous permettant d’apprendre les notions de bases, les différentes méthodes, les outils utilisés, etc. 

Mais toute exception est possible. Le milieu du digital évolue extrêmement vite. Si vous possédez les qualités requises, que vous êtes à l’aise au contact des autres, que vous aimez travailler en équipe, que vous êtes créatif, autonome, flexible, curieux et que vous avez de la volonté alors tout est possible, ce métier est fait pour vous.

Conclusion

Le monde digital est en pleine effervescence, de nouvelles spécialités se mettent en place et de nouveaux métiers voient le jour. L’UX research connaît une forte croissance dont le métier est devenu très recherché. En effet, cette spécialisation de l’UX design offre un panel d’informations sur les utilisateurs. Connaître leurs besoins, leurs attentes, leurs faiblesses est devenu indispensable dans le processus UX. 

Une bonne expérience utilisateur, c’est ce que nous voulons tous. Une interface adaptée et orientée UX design est donc essentielle. 

L’UX researcher a donc un rôle capital dans la stratégie digitale d’une entreprise et ça en collaboration avec l’équipe de conception, pour permettre de guider au mieux la conception d’interface. 

Parfois critiquée, l’UX research est souvent mal comprise puisqu’elle présente de nombreux avantages. En d’autres termes, elle permet de vous faire gagner du temps et d’économiser vos ressources sur le long terme à condition qu’elle soit expliquée clairement et que les résultats soient bien communiqués.

Pour résumer, vous bénéficierez:

  • d’une optimisation de la conception de votre interface
  • de résultats fiables et réels concernant vos utilisateurs
  • d’une connaissance les attentes précises de votre clientèle
  • d’une découverte les nouveaux besoins des cibles
  • d’une identification des problèmes et obstacles

C’est un métier en pleine expansion et en train de gagner de la valeur. 

 

Vous aimez le processus de recherche, être au contact des autres ? Alors c’est le moment de vous orientez vers cette branche qui ne cesse d’évoluer et d’opter pour notre formation UX Research.

Un projet ?

Vous avez un projet et vous souhaitez en parler ?
0 articles | 0
Commander
Prix TTC et livraison offerte