14/10/2021

Frugalité, simplicité et pertinence : les 3 postures de l’éco-conception

L’éco-conception (ou GreenIt ou encore éco design) est une démarche d’amélioration continue des services numériques, dans l’objectif de développer des services efficaces, tout en exploitant le moins de ressources matérielles, logicielles et réseau. Ce qui permet par conséquent de limiter l’impact environnemental de ces dispositifs et de réaliser de meilleures économies en énergie. 

 

L’écoconception d’un dispositif digital : un logiciel, une application, ou un site web se base sur ces principes : frugalité, simplicité et pertinence, afin d’épurer le produit digital de tout gras numérique. Cet état d’esprit est adopté dès le début du processus de conception et se développe à mesure de l’avancement dans le projet.

L’objectif de l’éco-conception numérique

L’écoconception est une approche standardisée à l’échelle mondiale. Concernant le secteur digital, l’écoconception numérique se base sur l’optimisation du processus de design et de développement des produits numériques, dans le but de diminuer leur impact environnemental et économique, durant tout leur cycle de vie (conception, développement, déploiement, test, usage, fin de vie).

L’éco-design vise à modérer la consommation des ressources hard et soft pour créer des produits numériques éco-responsables, qui limitent les répercussions des enjeux environnementaux : pollution de l’eau, de l’air et du sol, émission des déchets, épuisement des énergies, etc.

L’éco-conception permet aussi de réaliser des économies sur la production du matériel indispensable pour utiliser les services numériques. Grâce à cette démarche, il n’est pas toujours nécessaire de renouveler ou de produire de nouveaux équipements pour l’utilisation de ces services.

En effet, l’éco-design vise à concevoir des services numériques efficaces et performants, qui assurent une parfaite expérience utilisateur (UX), en plus d’économies à plusieurs niveaux : 

  • Ressources matérielles et immatérielles : ces services sont moins gourmands en CPU, en mémoire vive, en bande passante, en salles serveurs, etc.

 

  • Énergie : ces services permettent d’économiser l’énergie employée pour la climatisation des data centers et l’électricité consommée pour l’exécution d’une fonctionnalité. En guise d’exemple, l’écoconception web permet de développer un site pratique qui assure un temps de chargement rapide et permet à l’internaute de trouver rapidement l’information qu’il recherche, ce qui permet de consommer moins d’électricité.

 

  • Financier : ces services génèrent des réductions importantes dans les factures d’énergie et dans les coûts relatifs à l’hébergement du site.

 

  • Environnemental : ces services contribuent à la protection de l’environnement contre certains phénomènes polluants tels que l’émission du gaz à effet de serre et des substances toxiques dans l’air et les sols.

 

L’éco design est axé sur 3 piliers, dans le but de développer un service numérique ami de l’environnement et de l’utilisateur, c’est ce que nous allons découvrir dans ce qui suit.

Les 3 postures de l'éco-conception numérique

La frugalité 

La frugalité concerne la sobriété numérique des services digitaux. Ce principe se concentre uniquement sur ce qui est utile pour la conception de produits numériques économiques, qui présentent un faible impact environnemental. 

 

La frugalité prône les principes de longévité, de réduction et de simplicité, dans le but d’éviter la surqualité qui coûte cher et de gagner en efficacité en utilisant le strict minimum de ressources disponibles. Dans ce sens, ce concept implique : 

  • L’optimisation de la durée de vie de l’appareil employé pour utiliser le service numérique, en évitant notamment l’obsolescence programmée. De cette manière, l’utilisateur ne sera pas obligé d’acheter un nouvel appareil après une panne, il suffit juste de le réparer et de  continuer à l’utiliser comme avant.

 

  • L’optimisation du poids du site internet dans le but de le rendre plus économique dans la consommation de la bande passante. Cela assure aussi un temps de chargement réduit, de ce fait, le mobinaute peut utiliser son appareil mobile, avec ses capacités techniques limitées, pour naviguer confortablement sur le site. 

 

  • La réduction de la consommation de la bande passante. L’écoconception numérique encourage le développement de sites utilisant la 3G, ce qui garantit qu’ils peuvent fonctionner sur les anciens terminaux mobiles.  

 

  • La réduction du coût de l’équipement numérique. Le concept de frugalité encourage l’utilisation d’équipements (RAM, réseau, CPU, etc) à faible puissance afin de baisser le coût de l’investissement.

 

  • La simplicité des services digitaux. Plus ces services sont simples, plus ils sont accessibles à un large public cible, y compris les utilisateurs moins ou bien équipés. Cela prône le développement de produits inclusifs et favorise l’inclusion sociale. Ainsi, certaines catégories de l’audience ciblée ne seront pas exclues de l’utilisation des services numériques, à cause de l’obsolescence de leurs appareils.

La simplicité 

La simplicité est un élément phare pour concevoir une interface homme-machine efficace. C’est un critère requis pour renforcer l’utilisabilité du dispositif digital. L’interface IHM qui rassemble les fonctionnalités homogènes et interdépendantes dans le même écran, aide considérablement à simplifier le dialogue de l’utilisateur avec le système interactif.   

 

Cette démarche qualitative réduit la charge de travail que l’usager doit fournir pour comprendre comment interagir avec le système digital et lui permet d’avancer en toute fluidité dans son parcours. De plus, elle l’aide à apprendre plus aisément les fonctionnalités du système. De ce fait, l’utilisateur peut obtenir une réponse à son besoin plus rapidement et exécuter ses tâches plus facilement.

 

Un produit digital simple inclut un contenu minimaliste qui ne contient que les informations importantes, qui sont indispensables pour la bonne exécution d’une fonctionnalité donnée. Cela rend son poids plus léger, permettant ainsi un chargement rapide de ses interfaces et une consommation réduite de la bande passante. Ce facteur joue un rôle éminent dans la création d’une expérience utilisateur optimale.   

 

L’éco-design mise sur la simplicité, dans le but de développer un produit numérique moins énergivore. En guise d’exemple, dans le cas d’un site éco-conçu, l’élimination des bouts de code superflus et la mise en cache du navigateur permettent de réduire le nombre de requêtes HTTP et par la suite le nombre de connexions au serveur. Cela favorise la consommation de moins d’électricité et un chargement plus rapide du site.

 

L’éco design se base sur le principe de “Less is more”, pour assurer une expérience utilisateur percutante, permettant à l’utilisateur d’atteindre son objectif de manière efficace et rapide.

La pertinence

La pertinence réunit les critères qui suivent. 

 

L’utilité

 

Un produit numérique utile assure de répondre efficacement aux besoins de l’utilisateur. Ce dernier ne sera pas obligé d’effectuer beaucoup d’efforts pour trouver la bonne information sur un site donné ou la bonne fonctionnalité, sur un logiciel ou une application, qui lui permet d’exécuter efficacement sa tâche. 

La conception d’interfaces hommes-machines fonctionnelles, avec une architecture d’information claire et un plan de navigation fluide, assure un gain de temps précieux, une économie d’électricité et une meilleure satisfaction à l’utilisateur. 

 

La rapidité

 

Comme on l’a évoqué précédemment, l’éco design d’un service digital rapide optimise l’UX et contribue à limiter empreinte numérique, en adoptant ces pratiques : 

  • Alléger le poids du site web et épurer son contenu de tout élément encombrant, tels que les codes et les fichiers inutiles. Notamment, la manipulation des images est une opération gourmande en bande passante, ce qui implique un temps de chargement plus long. Pour éviter ce désagrément, pensez à réduire la taille des images volumineuses en utilisant les outils dédiés comme tinypng.  

 

Il convient aussi d’optimiser la taille des fichiers HTML, JS et CSS. Il faut garder à l’esprit que les fichiers CSS se chargent avant les pages web, donc, plus ces sources sont volumineuses, plus la vitesse de chargement est lente. Ce souci peut évoquer l’impatience de l’internaute et générer un gaspillage d’énergie. A cet effet, il est important de minifier le code, dans le but de le purger des détails farfelus, comme les espaces et les commentaires inutiles. Pour ce faire, vous pouvez utiliser htmlcompressor, minifycode, etc. 

 

  • Opter pour le design minimaliste afin d’alléger le contenu de la page et assurer une meilleure vitesse de chargement.
  • Limiter le nombre de plugins et de widgets. Malgré leur efficacité, ces petits logiciels encombrent le CMS et alourdissent le temps de chargement du site.

 

L’accessibilité

 

L’accessibilité numérique vise à intégrer les personnes en situation de handicap dans la révolution numérique. Ce principe défend la lutte contre l’exclusion sociale et fait bénéficier plus d’usagers, quelles que soient leurs différences et leurs contraintes, de l’utilisation du produit digital. 

 

Un produit numérique accessible se base sur ces points : 

  • L’utilisation de CDN (Content Delivery Network) afin de mettre en cache votre site sur un serveur mondial. De ce fait, les utilisateurs peuvent y accéder, de n’importe où ils sont localisés, à partir du serveur le plus proche de leur emplacement géographique. 
  • S’aligner sur le référentiel général d’amélioration de l’accessibilité RGAA, ou le référentiel international d’accessibilité WCAG. Cela dans le but de développer un service numérique parfaitement accessible aux personnes handicapées.

Mot de la fin 

L’écoconception est une approche globale qui couvre tout le cycle de vie du service numérique, y compris le processus de conception et de développement du dispositif. Cela englobe aussi tous les équipements matériels et logiciels, les réseaux et les serveurs, employés pour le développement du produit numérique.

 

L’éco-conception est une démarche éco-responsable qui vise à réduire l’impact des services numériques sur l’environnement par rapport à un usage donné. Cette démarche se base sur 3 concepts fondamentaux : frugalité, simplicité et pertinence, dans l’objectif de limiter l’empreinte numérique relative au développement et à l’usage du service numérique.

 

Notamment, la démarche d’éco-conception permet de réduire la dette technique, les coûts élevés du développement, les impacts environnementaux, tels que l’émission de gaz à effet de serre et des substances nuisibles à la santé humaine et à l’environnement, le gaspillage d’énergie, etc.

Un projet ?

Vous avez un projet et vous souhaitez en parler ?
0 articles | 0
Commander
Prix TTC et livraison offerte