14/12/2020

Réussir le Growth Hacking grâce à l’UX Writing

L’expérience utilisateur (UX) constitue un élément fondamental pour renforcer la confiance du client dans le produit de l’entreprise. Dans ce contexte, l’UX writing se présente comme un facteur important pour améliorer l’UX, susciter l’intérêt de l’utilisateur et donc favoriser le Growth hacking.

 

L’UX writing vise à fasciner le lecteur à travers les mots, les expressions et le ton de rédaction, dans le but de d’obtenir sa loyauté pour des fins de conversion. Il s’agit d’un style de rédaction centré sur l’utilisateur, qui permet de faire passer les valeurs de l’entreprise d’une manière attractive.

 

Dans cet article, nous expliquerons comment l’UX writing contribue à augmenter la croissance de l’entreprise. 

 
 

 

 

L'UX writing au cœur de la croissance des entreprises

Qu’est ce que l’ux writing ?

L’UX Writing (User Experience Writing ou rédaction UX) est une technique de rédaction relativement récente. Elle réunit les compétences d’un rédacteur UX et d’un UX designer pour concevoir des interfaces efficaces, dans une démarche centrée sur les besoins de l’utilisateur.

 

L’UX writing est l’art de produire de contenu typique pour une interface web (d’un site web, d’une application mobile, etc). Ce contenu facilite l’interaction avec l’interface et offre une meilleure assistance à l’internaute pendant son parcours.

 

Initialement, cette technique a été introduite par Google en 2015, dans l’objectif de fournir aux internautes des contenus intéressants et qui assurent une UX optimale. A travers l’UX writing, Google envisage d’optimiser sa démarche centrée sur l’utilisateur en créant une synergie entre la qualité éditoriale du contenu et le parcours utilisateur. 

 

L’UX writing est aussi adoptée par les entreprises, les organisations, les PME, afin de créer des contenus percutants qui génèrent des émotions positives chez l’utilisateur et l’amènent vers l’entonnoir de conversion.

 

A mesure que le besoin de recherche de l’information sur Internet augmente d’une manière exponentielle, il est devenu obligatoire de créer un contenu de qualité et à forte valeur ajoutée.

 

Notamment, environ 1,17 milliards d’internautes uniques réalisent 6 milliards de recherches sur Google chaque jour. De plus, 89% des marketers B2B emploient des stratégies de marketing de contenu (des blogs, des newsletters) pour acquérir plus de trafic ciblé (source : alioze).

 

L’UX writing concerne différents contenus du web :

–      les textes,

–      les libellés du call to action,

–      les champs du formulaire,

–      les newsletters,

–      les livres blancs,

–      les messages d’erreur.

 

L’ux writing pour réussir le growth hacking

Le paysage numérique actuel est en développement perpétuel et les habitudes de consommation des clients évoluent en parallèle.

Dans ce contexte, la marque a tout intérêt à s’orienter vers l’UX writing. Cela dans le but de pérenniser sa croissance et de renforcer son avantage concurrentiel.

Le fait d’utiliser une bonne structure du contenu, les bons mots et le ton de rédaction adéquat au moment opportun, représente la meilleure alternative pour diffuser un message clair aux utilisateurs cibles. Cela sert aussi à attirer le client vers l’acte d’achat.

De ce fait, une copie UX élaborée à bon escient aide l’utilisateur à naviguer d’une manière fluide sur le site et à découvrir les atouts du service. De plus, l’UX writing permet à l’entreprise de :

–      engager son public cible à travers un contenu de qualité. Cela s’accompagne par une diminution du taux de rebond et d’une augmentation du niveau de confiance du site chez le moteur de recherche.

–      accroître la visibilité du site qui se suit par une meilleure e-réputation et par la suite, par une meilleure conversion et une amélioration du ROI.

–      fidéliser le client et instaurer une relation de confiance avec lui.

–      véhiculer sa personnalité et développer son image de marque.

Toutefois, l’entreprise doit créer un équilibre entre ses objectifs, les besoins de son audience cible, et les exigences du moteur de recherche, y compris celles du SEO. L’objectif est de réussir sa stratégie de communication.

 

Voir cette conférence de Yvonne Gando (UX Writer à Google) sur l’UX Writing et son impact sur le produit ou service en question :

L’essentiel sur le growth hacking

Le growth hacking est une stratégie marketing qui vise à renforcer rapidement la présence de l’entreprise sur le net. En parallèle, cette enseigne peut bénéficier d’un bon ROI et d’une augmentation de ses ventes en ligne, en contrepartie d’un coût de mise en œuvre réduit.

 

La mise en œuvre du growth hacking repose sur le modèle de conversion AARRR. Ce framework définit les tunnels de conversion que la marque doit tenir en compte pour obtenir du trafic, à savoir :

  • Acquisition : engager de nouveaux utilisateurs. 
  • Activation : convaincre l’utilisateur à passer à l’action.
  • Rétention : fidéliser le client.
  • Referral : inviter l’utilisateur à fédérer d’autres utilisateurs autour de la marque.
  • Revenue : conduire l’utilisateur vers l’acte d’achat.

 

Le processus de mise en place du growth hacking 

  • Brainstorming : réunit plusieurs compétences spécialisées dans différentes disciplines afin de proposer un backlog d’idées et de trouver des solutions pour favoriser la croissance de l’entreprise.

 

  • Priorisation des tests : cette étape consiste à trier les idées générées. A cet effet, il est indispensable d’établir une liste de tests pour évaluer la pertinence des idées et définir un ordre de priorité concernant leur exécution.

 

  • Réalisation des tests : cette phase est effectuée selon le planning établi lors de l’étape précédente. 

 

  • Analyse des résultats : cette étape permet de formuler des synthèses, pour identifier les idées valorisantes et celles qui doivent être affinées afin d’atteindre les objectifs définis.

Comment réussir le growth hacking grâce à l'UX writing ?

Créer un contenu adapté à toutes les plateformes

Avec la multitude des appareils digitaux que les internautes utilisent pour se connecter à Internet : Smartphone, tablette, ordinateur de bureau ou portable, …, la marque doit créer un contenu lisible et surtout flexible, qui s’adapte à toutes les tailles des écrans.

 

Notamment, un écran large est plus réceptif qu’un écran d’un Smartphone. Il peut accepter un volume de données plus grand que ce dernier. L’UX designer doit employer les techniques du Responsive design RWD et du mobile First, afin de réussir la classification des contenus entre version mobile et desktop.

 

Créer un contenu qui incite à la conversion

Dans le but d’assurer une expérience utilisateur qui permet d’accroître le taux de conversion, l’entreprise doit penser à un contenu engageant. Pour ce faire, elle a tout intérêt à utiliser :

 

  • Des call-to-action attrayants qui invitent l’utilisateur à accéder à l’acte d’achat (exemple : démarrer la vidéo d’introduction, rejoindre la communauté, etc),
  • Des locutions simples qui invitent l’utilisateur à interagir avec la page web avec commodité et confiance. Cela contribue à une meilleure compréhension des fonctionnalités du produit et peut conduire à une conversion.
  • Concevoir une hiérarchisation cohérente des menus de navigation. Cette organisation doit s’aligner au modèle mental de l’utilisateur. Par exemple, dans le cas d’une e-boutique, il est important de bien classer les produits selon des catégories et des sous-catégories pour permettre au client d’accéder directement au produit qu’il cherche.
  • Développer des landing pages conversationnelles qui aident l’internaute à réaliser des actions précises et rapides. De ce fait, il sera plus facile de le convaincre de réaliser un achat ou une inscription.

 

Utiliser la voix active

La voix active offre une communication plus claire et permet de concevoir un contenu qui appelle l’utilisateur à l’action. Cela l’incite à prendre le pas vers une action de conversion : s’inscrire à une newsletter, s’abonner à un service, etc.

 

Toutefois, la voix passive peut être employée pour produire les actions du système. Par exemple : une erreur système s’est produite, nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

 

Se focaliser sur l’essentiel

Le contenu constitue un guide utile qui renseigne l’utilisateur sur les actions à accomplir pour atteindre son objectif. De plus, il représente la mine d’information à laquelle ce dernier fait recours pour trouver une réponse appropriée à son besoin.

 

A cet effet, la marque doit fournir un excellent contenu avec ces propriétés :

  • Un discours simple et non complexe qui met en lumière les éléments clés de l’interface web et délivre une information précise à l’internaute.   
  • Des phrases cohérentes, courtes et faciles à comprendre. De ce fait, il est plus facile au lecteur de trouver l’information qu’il cherche plus rapidement.
  • Un contenu dépourvu de jargon technique, de locutions à la mode, d’abréviations, d’expressions culturellement spécifiques, qui sont parfois difficiles à assimiler par le lecteur.

Développer l’empathie chez l’utilisateur

Le contenu UX permet de susciter l’empathie chez l’utilisateur et renforcer sa confiance dans la qualité du produit proposé.

 

A titre d’illustration, la page 404 engendre un sentiment de frustration chez l’utilisateur et transforme son parcours en une expérience négative. Face à ce constat, l’UX Writer doit tourner cette situation en la faveur de l’utilisateur. Par exemple, il peut formuler une phrase avec un ton humoristique pour faire plaisir à ce dernier et éviter ce sentiment de déception.

Conclusion

L’UX writing est une discipline relativement méconnue. Par contre, elle prouve son efficience avec sa manière inédite d’aborder le client. Cette technique axée sur les besoins de l’utilisateur, vise à le fédérer autour de la marque, à travers la production de contenu à forte valeur ajoutée.

 

Outre les avantages indéniables qu’offre le contenu UX, comme l’amélioration du taux de conversion et la fidélisation des clients, l’UX writing est le meilleur allié du SXO (Search eXperience Optimization). Cette nouvelle discipline unit le SEO à l’UX, afin d’assurer une meilleure expérience de recherche, basée sur l’intention de recherche de l’internaute.  

 

 

Un projet ?

Notre équipe d’UX Writers est à votre disposition pour vous aider.
0 articles | 0
Commander
Prix TTC et livraison offerte